Get Amazing Stories

Get great contents delivered straight to your inbox everyday, just a click away, Sign Up Now.
Adresse email
Prénom
Publié le 8 juin 2014

Pourquoi est-ce difficile d’immigrer aux USA?

Si l’Amérique du Nord est une destination qui fait rêver beaucoup de français prêts à s’y expatrier, peu nombreux sont ceux qui y parviennent réellement. Selon les informations trouvées sur France Diplomatie et Statistiques-Mondiales.com, ce sont un peu plus de 129.000 français qui vivent aujourd’hui aux USA.

Comme je vous le disais dans mon 1er article, j’ai toujours su que les opportunités pour partir vivre aux États-Unis étaient assez rares. Mais je me suis rendu compte, sur les forums d’expatriés et de futurs expatriés, que beaucoup ignorent tout des possibilités dans lesquelles venir vivre et travailler chez l’Oncle Sam.

Voici donc les raisons pour lesquelles venir vivre et travailler aux USA n’est pas donné à tout le monde.

Tout d’abord il y a l’envie, quelle qu’en soit l’origine, de s’expatrier aux États-Unis. Et très généralement celle-ci est accompagnée d’une détermination plus ou moins grande selon les personnes. Ce sont les bases de l’équation, et j’ajouterai que les chances de réussite sont proportionnelles au niveau de détermination, mais aussi à la patience de celle ou celui qui souhaite vivre une telle aventure. Néanmoins, l’équation est en fait un peu complexe et, vous allez le voir, comporte plus que deux inconnus. Donc vouloir c’est bien mais ce n’est clairement pas suffisant.

En Europe, il existe l’Espace Schengen  qui prévoit la libre circulation des biens et des personnes aux seins de ses états signataires. En résumé, on peut visiter, s’installer et travailler librement dans n’importe lequel des 26 pays signataires, sans avoir besoin d’un visa ou autre permis de travail.

Or je n’apprendrai rien à personne en vous disant que les États-Unis ne sont pas dans l’espace Schengen, ce qui restreint donc la circulation des biens et des personnes. Visiter les USA est possible sans visa pour une période n’excédant pas 90 jours. Pour rester plus longtemps, et toujours à des fins touristiques, il faudra demander un Visa de Tourisme B2 qui donne un peu plus de flexibilité, mais ne permet en aucun de s’installer de façon permanente sur le territoire américain.

On arrive donc au cœur du problème, les solutions se résument à l’obtention d’un Visa pour y résider. C’est la seule clé qui vous ouvrira les portes d’une  « vraie » vie d’expatrié, et non pas celle d’un clandestin.

Plus concrètement, il existe 4 catégories de Visas que j’expliquerai plus en détails prochainement: Emploi, Famille, Parents directs, Programme de Visa d’Immigration de Diversité (Loterie Green Card). La plupart des candidats français à l’immigration ne sont pas concernés par le Visa Parents Directs et Famille. Reste donc l’éventualité d’un Visa Emploi ou de la Loterie.

Parlons tout d’abord des Visas Emploi (type H, L, Q) à ne pas confondre avec les Visas Étudiants (type J, F, M).
Sur le papier, le principe est assez simple : trouver un emploi et surtout un employeur prêt à vous sponsoriser votre Visa : c’est-à-dire à prendre en charge toutes les démarches, et tous les coûts, pour que vous puissiez obtenir un visa de travail. Et c’est d’ailleurs la réussite de cette dernière qui conditionnera votre départ vers les USA. Sans emploi, pas de visa, et donc pas de moyen de venir légalement vivre ici.

Dans la réalité, il est rare qu’un employeur ait la volonté, ou même la capacité financière pour embaucher un étranger. Pour comprendre cela, il faut savoir que les demandeurs d’emplois sont nombreux aux USA, que les américains sont mobiles et donc souvent prêts à traverser les USA d’Est en Ouest pour saisir une opportunité professionnelle. Donc, un employeur qui souhaiterait embaucher un travailleur étranger devra justifier de son choix, et notamment argumenter que les compétences recherchées n’ont pas été trouvées parmi les candidats américains.

S’engage ensuite un long processus administratif qui consiste à remplir des formulaires, constituer des dossiers d’immigrations, à l’aide d’avocats spécialisés, échanger des informations, se terminant pour les plus chanceux par un RDV à l’Ambassade. Les délais varient selon les types de visas. Dans notre cas, cela a pris 3 mois, ce qui est assez rapide, pour d’autres l’attente peut approcher les 12 mois.

L’autre option est de déposer un dossier pour le Diversity Visa Program, et espérer faire partie des gagnants d’une Green Card sélectionné lors d’un tirage aléatoire généré par ordinateur. En effet, le gouvernement américain délivre chaque 50.000 cartes vertes à des citoyens du monde entier. Un nombre impressionnant qui pourrait laisser penser que les probabilités d’être sélectionné sont importantes… mais laissez-moi vous présenter les chiffres plus en détails, pour la France, sur les 7 dernières années :

Source : http://immigrationroad.com/green-card/green-card-lottery.php

Source : http://immigrationroad.com/green-card/green-card-lottery.php

En moyenne, 1.50% des dossiers déposés sont sélectionnés. Mais soyez optimistes, vous serez peut-être dans les 500 et quelques personnes qui se verront offrir la Green Card. D’ailleurs, je vous recommande la lecture du blog de Perluettes, qui a fait partie des heureux gagnants en 2012! Elle et sa famille vivent à New York depuis fin 2013.

Déposer son dossier est gratuit, mais il existe néanmoins des sites qui vendent des prestations pour vous aider à constituer votre dossier et le déposer pour vous. En aucun cas, ces organismes ne peuvent vous garantir la sélection de votre dossier, car comme je vous l’indiquait plus haut, le tirage au sort est fait de façon aléatoire et par ordinateur. Mon conseil : si vous êtes rigoureux, gérer votre dossier vous-mêmes.

Pour résumer, les conditions pour immigrer aux États-Unis sont assez strictes, lourdes et coûteuses, limitant par conséquent les possibilités de prétendre à un visa ou une Green Card. Néanmoins, je tiens à préciser que voir son projet de vivre aux USA aboutir n’est pas non plus impossible, et j’en suis la preuve vivante. Alors je ne saurai que trop vous recommander de vous accrocher à vos rêves. Dans le prochain article je vous donnerai mes conseils pour préparer un projet d’expatriation solide et optimiser ainsi vos chances d’atteindre vos objectifs!

Avez-vous un projet d’expatriation aux USA? Avez-vous déjà tenté la loterie?
Avez-vous des opportunités pour obtenir un Visa?

Article publié par Laëtitia

Originaire de Grenoble, je suis à mi-chemin entre les trente et quarante bougies. Mon mari et moi sommes arrivés à Portland (Oregon) en septembre 2013, et sommes les heureux parents d’une petite franco-américaine, Olivia, née en 2015. Je suis l’auteur et la photographe de ce blog que j’alimente dès que j’en ai l’occasion. J’ai la chance d’exercer un métier qui me passionne, à savoir, Responsable Evènementiel.

91 commentaires

  • Pour la lotterie il faut s inscrire par le site du gouvernement, les sites qui demandent un paiement pour soit disant monter un dossier sont souvent des arnaques car il n y a pas de dossier a remplir juste des questions auxquelles répondre. De plus le tirage au sort n est pas vraiment aléatoire. Des questions sont demandées, cela permet a l ordinateur de remplir des quotas et souvent si vous ne faites pas parti du quota recherche, le corps de métier le plus sélectionne est celui qui sera le plus a même d obtenir facilement un visa de travail sponsorisé (informatique, recherche, ingénieur, en gros personnes ayant des connaissances difficiles a trouver auprès des américains tellement la demande est grande). Donc malheureusement tout n est pas du hasard et un conseil ne mentez pas aux questions car ils le sauront très vite et le visa sera refusé mais en plus vous ne pourrez plus jamais en demander!
    Et moi j ai tenté la loterie j ai perdu, on est un groupe de français a vivre depuis plusieurs années ici et a le tenter chaque année (enfin plus moi maintenant) et rien malgré le fait qu on vive ici depuis longtemps ça n aide pas…

    • Auteur

      Merci pour ces informations complémentaires Julie.
      Est ce que tu sais si les diplômes jouent dans les critères pour la Green Card, au même titre que les secteurs?

      Pour la fraude, je suis entièrement d’accord. Quand bien même cela pourrait être tentant pour certains, c’est à éviter sans aucun doute, sous peine d’anéantir totalement les chances – déjà rares – de voir son rêve se réaliser…

    • Pardon je viens de voir que tu avais répondu!
      Il se peut fortement que les diplomes jouent un grand role dans cette loterie, car souvent les gagnant ont des métiers dans des secteurs où le sponsoring est plus simple. Il semblerait également que les gens soient souvent diplomés ou chef d’entreprise ou autre, ce qui donne un apport au pays. Je ne suis pas sure que des gens sans diplome, ni travail gagnent souvent, le but des US avec la green card est d’acquérir des nouveaux travailleurs.

    • J’ai joué à la DV en cours (DV-2016) et dans les informations à remplir le métier n’était pas demandé, uniquement le niveau scolaire (afin de s’assurer que le joueur a bien le baccalauréat) et cela ne permet pas de savoir le corps de métier dont le joueur fait partie.

  • Merci pour cet article, personnellement l’idée d’aller travailler à New-York m’a déjà traversé l’esprit, mais on me disait toujours que c’est compliqué et je ne savais pas bien pourquoi, j’imaginais juste, et grâce à ton article c’est maintenant plus clair.
    Une question par rapport au Loterie Green Card, est-ce que la durée est limitée ou c’est à vie? Je ne pense pas y postuler, juste par curiosité.
    Merci et bonne continuation!

    • Auteur

      Salut Lydia, merci pour ton feedback, je suis ravie que l’article t’ai éclairé.

      Pour ce qui est de la Green card, et ce, peu importe la facon dont tu l’acquieres (loterie ou sponsoring), tu peux en être destituer à partir du moment où tu ne vis plus aux USA. J’ai fait une recherche rapide et n’ai pas trouvé d’informations très pécises (mais je mènerai une enquête plus profonde bientot), mais je sais que si tu quittes le territoire pendant plusieurs mois (6-12) tu peux effectivement la perdre.

      je l’ajoute à ma liste des prochains articles 🙂

    • Oui c’est correct. Que tu ai la green card par mariage ou sponsoring, si tu quittes le pays pour une longue durée tu la perds automatiquement.

    • Pas tout à fait juste … On peut demander un reentry permit avant de partir (en fait, il faut juste que les empreintes aient été prises, et on peut se casser) valable deux ans. Et on peut en redemander un ensuite, etc….

  • J’ajouterai que même avec un employeur motivé à nous envoyer aux USA l’obtention du visa reste difficile! Nous attendons nos visas L1 et L2 avec mon conjoint et le moins que l’on puisse dire est que ce n’est pas gagné!

    • Auteur

      Salut Marine, non en effet rien n’est jamais gagné. Cela étant le L1 et L2 (que nous avons aussi) sont les plus « faciles et rapides » à obtenir.
      Quand avez-vous commencé les démarches? Où en êtes-vous?

    • Nous avons commencé les démarches début Avril donc cela commence à être long … L’immigration demande sans cesse de nouveaux documents donc nous sommes en attente pour le moment! Nous étions très confiants au début mais c’est vrai que nous commençons un peu à stresser!

    • Mon employeur veu me faire un visa E et pour mon mari un L2. Le visa E est il plus facile a odtenir?

    • Auteur

      Salut Nono, non je ne pense pas que cela soit plus rapide. Par contre, si tu viens avec un visa E, je ne vois pas bien comment ton mari peut obtenir un visa L2. Je pense qu’il aura un visa dérivatif E.

    • Placide Wilsone 28 décembre 2014 à 16h40

      je bessoin juste de visiter moi comment faire pour visiter

    • Auteur

      Salut Marine, des nouvelles du visa depuis ton dernier message?

    • Hello Marine,

      Je debarque casi un an apres…. je voulais savoir la suite de ton attente pour les Visas L1 et L2…
      car je suis dans le meme cas et au debut de mon attente ….
      biz

  • Claire - Two little red cats 9 juin 2014 à 03h47

    Ma belle-mère et son mari viennent de partir vivre à Los Angeles, car lui a la nationalité Américaine, même s’il n’y a jamais vécu. Même en étant mariés depuis 15 ans et en ayant un enfant ensemble (mais qui est Franco-Suisse et n’a pas la nationalité Américaine), ils ont pris un avocat pour gérer la lourdeur des démarches administratives. Mon mini beau-frère (qui est mineur et dont le père est donc Américain), s’est vu délivrer un visa étudiant pour un an, le temps que les démarches pour la nationalité aboutisse…

    Par contre l’avocat leur a affirmé que mon Brun, même si il est désormais très largement majeur, aurait droit à une green card dans le cadre d’un regroupement familial s’il la demandait car son beau-père a épousé sa mère lorsqu’il avait 13 ans, et que l’état Américain considère donc que celui-ci l’a élevé.

    Bref, tout ça c’est quand même très complexe ^^

    • Auteur

      Salut Claire, oui en effet, au global immigrer légalement aux USA est complexe, et les démarches sont longues.
      Je connais assez mal les conditions pour le rapprochement familiale. Toutefois, je sais que les USA reconnaissent le droit de Sol (si tu es né sur le territoire américain) ou le droit de Sang (si tes parents sont américains).
      J’ai une amie dont le père était citoyen américain qui a fait la demande de citoyenneté bien après sa majorité et qui a finit par l’obtenir. Elle a du argumenté que la moitié de sa famille vivait aux USA et qu’elle voulait pouvoir venir pour des périodes prolongées sans devoir demander un visa à chaque fois…

      Et sinon, ta belle-mère a déjà vécu aux USA? Elle est emballée à l’idée?

    • Claire - Two little red cats 10 juin 2014 à 01h57

      Elle n’y a jamais vécu, mais elle bosse pour une grosse boite internationale (Dior) pour laquelle elle va à LA quasiment tous les mois depuis plusieurs années. Je crois même qu’à la base c’était plutôt son idée à elle =) Elle a en plus pu garder exactement le même boulot, mais l’exercer depuis chez elle, au bord de la piscine. Si ça c’est pas de la chance ^^

      D’ailleurs elle espérait qu’une chose, c’est qu’on suive avec eux!

      Oui, mon mini beau-frère aura droit à la nationalité Américaine, c’est sûr, mais il fallait qu’il s’y installe avant d’être majeur, car son père n’est pas né aux USA mais en Suisse. La transmission sur une 3ème génération n’est pas automatique comme pour la nationalité Française.

    • Il est beaucoup plus dur d’acquérir une green card lorsque le mariage s’est effectué hors du sol américain. Allez savoir pourquoi, mais les procédures peuvent prendre des années. Egalement si vous vous êtes marié sur le sol américain sans visa et en tant que visiteur.
      Pour le regroupement familial je sais que ma mère peut l’avoir par le frère de son père qui est américain, et que du coup j’aurai pu l’avoir par elle. Cette option a été étudiée mais les procédures sont longues et couteuses. Mais c’est possible et a été proposé par mon avocat!

  • avant de partir en NZ, on voulait partir aux states 🙂 on avait pas mal de pistes. Dans son domaine, l’ epoux avait plusieurs pistes. Mais toutes les pistes (et il y en a eu 4-5 ce qui est vraiment pas mal) sont tombées à l’eau pour des problèmes de visas: l’epoux ne rentrait pas dans les cases.
    On a quand eu la chance de pouvoir s’expatrier donc on ne regrette rien 🙂

    • Auteur

      Oui c’est clair que c’est un peu le parcours du combattant et quand bien même on finit par trouver la bonne case, l’immigration entre en scène et peut aussi refuser un visa, même si je n’ai encore jamais rencontré de cas comme ça, sauf pour les visas investisseurs.

      Je pense que la NZ m’aurait plu aussi. Tu t’y plais?

  • Par experience, je peux vous dire comment ça marche pour que les enfants non US citizen puissent arriver a avoir la nationalité Américaine.

    Si je prends notre cas, citoyens Français, nous avons été naturalisés US citizen en 2012. A l’époque, notre fille Française était mineure (- de 18 ans) et c’est la qu’il ne faut pas se louper.
    L’enfant mineur a jusqu’a sa majorité pour demander non pas sa naturalisation, mais son certificat de citoyenneté.
    L’explication est dans ce que disait Laetitia, c’est le droit du sang et il ne peut être actionné tant que l’enfant est mineur.

    Une fois majeur, le droit du sang ne marche plus et il faut que l’enfant devenu adulte, se fasse naturaliser.

    Administrativement, l’enfant reste couvert par sa green card mais ne peut prétendre aux autres avantages offerts par la nationalité, entre autre il n’a pas le droit de quitter les USA plus d’une certaine période au risque de se faire retirer sa green card, alors que le US citizen n’est pas limité.

    Il faut bien noter la difference.
    Mon épouse et moi même avons un certificat de naturalisation alors que notre fille, elle a un certificat de nationalité.

    • Auteur

      Merci Olivier pour ce témoignage qui complète parfaitement cet article.
      Du coup, à ses 21ans, ta fille recevra la US citizenship automatiquement ou devra-t-elle faire des démarches supplémentaires?
      Et ton épouse et toi, quels visas aviez-vous avant votre naturalisation? L’obtention de la citoyenneté a-t-elle été longue?

    • Je pourrais répondre pour lui : son épouse avait un L1 et a donc pu obtenir une GC.
      Mais je voulais juste réagir à votre question : « Du coup, à ses 21ans, ta fille recevra la US citizenship automatiquement ou devra-t-elle faire des démarches supplémentaires? ». Vous n’avez pas compris sa réponse : sa fille A la nationalité américaine depuis que le premier de ses parents a obtenu cette nationalité américaine. Dans ce cas, c’est automatique. Si vous avez plus de 21 ans, vous devez faire les démarches pour la naturalisation, ce qui prend dans les 5 mois. Si vous avez moins de 21 ans, vous demandez le certificat de nationalité.

  • Aussi, pourquoi immigrer aux USA et si difficile, a mon sens c’est surtout parce qu’en tant que Français d’origine, on y connait rien en matière d’immigration.
    Ce n’est pas dans la culture Française que d’immigrer et quand le Français immigre, il descend de très haut en réalisant que c’est bien plus compliqué que ce qu’il imaginait.

    En ce qui concerne les USA, afin de pouvoir y immigrer en gros il faut qu’un employeur se charge de dégoter un visa pour l’immigrant, alors qu’en bon Français on est souvent persuadé de l’inverse.
    En effet ce n’est pas a l’immigrant d’aller taper aux portes de l’immigration pour avoir un visa et ensuite, aller faire les offres d’emplois pour trouver un job… et ça pour le Français, c’est très souvent une découverte.
    L’autre grande découverte c’est qu’une fois le visa en poche, il ne le possède pas car le visa est propriété de l’employeur et que s’il veut changer d’employeur, il ne le peut pas a moins de tout recommencer a zero.

    Ensuite, c’est le mythe de la green card.
    Par ignorance du système, chacun aurait vite fait de penser que c’est le visa a avoir et que l’on aura, un peut comme une carte de séjour en France. Cependant pas grand monde sait que la green card est presque jamais le visa de premiere intention.
    La green card est le seul et unique visa immigrant alors que tous les autres visas sont non immigrants et que c’est par ceux là qu’au debut, il faut passer.

    • Auteur

      oui tout à fait. J’ai aussi lu sur des forums que certains pensaient que la green card s’achetait pour environ 10000€!
      Les Etats Unis font rêver énormément de gens, mais bizaremment beaucoup sont mal ou peu renseignés sur les possibilités!

  • Je savais pas qu’il existait une loterie !
    Cela semble compliqué mais comme tu l’a dis celui qui veut vraiment y arrivera 😉
    Bisous <3

  • Oui immigrer aux USA est complexe, mais pas impossible et comme vous indiquez dans votre article, les plus détermines trouvent toujours une solution, mais si parfois il faut être patient.

    Je vis aux USA depuis 12 ans et depuis 10 ans je gère un cabinet de consultation justement pour aider les francophones à s’installer, car on lit tout et son contraire sur internet, et les gens ont beaucoup de mal à trouver les bonnes informations.

    Les conditions d’obtention des visas L et E se sont durcis depuis quelque temps, surtout depuis les dernières élections présidentielles en France, vu l’augmentation du nombre de dossiers a Paris. Et effectivement la ou avant on envoyait son dossier et on obtenait la réponse, maintenant les services d’immigration demandent presque toujours des informations complémentaires – Mais il suffit de leur fournir les documents demandaient pour obtenir son visa, mais cela reporte parfois le délai.

    Pour la question de Lydia, concernant la carte verte que son obtention soit par la loterie ou autre le délai maxi est de 10 ans , puis renouvellement tous les 10 ans – L’obtention par mariage est de 2 ans la 1ere fois puis tous les 10 ans.

    Tous témoignages de personnes qui ont réussi à s’installer sont toujours un espoir pour les autres qui voient que cela peut être possible aussi pour eux.

    • Auteur

      Merci Biba pour ces informations complémentaires. Je suis tout à fait d’accord, on trouve tout et son contraire sur internet et il est parfois difficile de trouver la juste information.
      C’est vrai que moi je ne peux parler que de mon expérience personnelle qui est loin de refléter l’ensemble des expatriés. je crois que nos demandes de visas se sont super bien déroulés, sans trop d’accros et relativement vite. (nous avons un L1B et L2).
      J’espère que ce blog donnera un peu d’espoir aux futurs expats 🙂

    • Bonjour,

      je viens juste de m’arrêter sur ce site qui m’a tout l’aire d’être très intéressant pour moi. Oui, je voudrais vivre aux USA et ce depuis 10 ans je mets ce projet de côté car tout le monde me dit que c’est impossible. Mais quand le rêve devient une obsession il faut trouver une solution. pourriez-vous me donner des conseils afin que je puisse passer du rêve à la réalité.

    • Auteur

      Salut Sylvia,
      Rien n’est jamais impossible dans la vie mais c’est clair que certains rêves sont parfois plus durs à réaliser que d’autres. Difficile de te donner des conseils sans connaitre ton parcours.
      Dans cet article, j’ai énoncé les quelques visas qui permettent de venir aux USA, est ce que tu te retrouves dans un de ces cas là? As-tu déjà tenté la loterie pour la greencard? Quel est ton métier, tes compétences?…
      Il n’y a pas de solution universelle mais différentes solutions selon les situations. Si tu nous en dis un peu plus, on pourra peut etre mieux t’aiguiller 🙂

  • Olivier a tout dit: en tant que français d’origine, on ne se penche pas sur la question de l’immigration et toutes les difficultés sous jacentes avant d’être concerné. Pour ma part, je souhaiterais émigrer pour les USA, et je sais que pour celà il me faut un projet, mais la grande difficulté, c’est quel projet : rester dans mon métier (la banque), commencer une nouvelle carrière (je suis diplomée en pâtisserie), tenter la loterie… Bref, plusieurs possibilités qui semblent toutes plus vaines les unes ques les autres, ou compliquées à mettre en place. Donc si il s’agissait de répondre à la question, je dirais simplement qu’immigrer aux USA c’est compliqué non pas parce qu’il faut faire des milliards de papiers, surtout parce qu’il faut un projet précis et pas seulement vouloir vivre « mieux » , ni même faire bénéficier les USA de nos super qualités…

    • Pourtant tu as le diplome parfait pour etre sponsorisée! Les patissiers francais sont tres recherchés!! Tente de faire des stages dans des endroits réputés pour avoir des recommandations et postule, j’ai des amis patissiers qui ont eu leur visa, soit en se faisant embaucher, soit en ouvrant leur propre commerce! Si tu ouvres une patisserie francaise tu apporte un savoir que des américains ne pourraient pas apporter.

    • Auteur

      Salut Elle, oui en effet, tu as bien compris. Il faut un projet précis pour immigrer, et beaucoup de patience.
      Néanmoins, je ne saurai que t’encourager à étudier les pistes qui s’offrent à toi ou d’élaborer un plan parce que le jeu en vaut la chandelle.
      Et je rejoins Julie, ta formation en patisserie peut t’ouvrir des portes si tu ne cherchers pas absolument à t’installer à NYC ou San Francisco où la présence française est déjà ultra (trop) développée!

  • Bonjour, ma societe s exporte aux usa, je fais parti ou presque du voyage… il fo monter un dossier beton de mes competences. Puis viendra le rdv a l embassade, c ce qui me fai le plus peur(znglais tres aproximatif) je croise les doigt, depart prevu entre decembre 2014 et juin 2015, on coise les doigt…

    • En fait Nono, si c’est ta société qui s’exporte et que tu fais parti du voyage, il ne faut pas trop t’inquiéter.

      Si tu remplis les conditions, principalement l’ancienneté et le niveau de compétence exigé, tout roule.

    • Auteur

      Et pour compléter la réponse d’Olivier, lors du RDV à l’ambassade on ne m’a absolument pas parlé en anglais, ce qui ne m’aurait posé aucun soucis. Tous les agents là bas sont bilingues anglais francais. Donc soit rassuré.
      Des news sur ton projet et tes démarches?

  • Super article !
    Tu résumes très bien les difficultés de la chose et forcément ça fait écho à mon propre parcours. Je suis partie avec un simple visa tourisme (6 mois) tout en sachant que j’allais rentrer après ça… Puis finalement je me suis « prise au jeu », j’ai aimé la vie sur place, la douceur californienne… Et je suis restée 6 mois de plus ! Et ensuite enfin, il a bien fallu rentrer, même si je me serais bien vu rester plus longtemps. Le seul problème c’est que je ne pouvais pas travailler ! Et au bout d’un an le besoin de faire un boulot stimulant (surtout que j’adore mon domaine d’études) se fait sentir 🙂 Peut-être que je tenterai la green card cette année… Pourquoi pas ?!

    • Auteur

      Merci beaucoup Joana. Du coup tu es parti avec un visa B2 et tu as pu le renouveller pour rester? As-tu du sortir du territoire entre temps? est ce qu’on t’a posé des questions à ton retour?
      La difficulté de trouver un sponsor pour un visa de travail est vraiment le principal obstacle et je comprend ta volonté d’avoir un vrai boulot. Je craignais un peu de ne pas trouver de boulot même avec visa, et finalement je n’ai pas du tout galéré… loin de là… ce que je raconterai prochainement… mais j’avais un permis de travail et ça fait tout la différence c’est clair!
      Pour la green card, tu devrais carrément tenter. Tu n’as pas grand chose à perdre… pour ne pas dire.. rien à perdre!
      En tout cas merci pour ton passage et ton témoignage!

  • Tu as complètement raison, je tenterai sûrement la loterie ! A vrai dire j’ignorais complètement cette solution avant d’être confrontée au problème, c’est pour ça que je n’ai pas envisagé de tenter plus tôt.
    C’est bon à savoir qu’il est facile de trouver un travail avec la green card, même en étant française. J’ai hâte que tu nous racontes 🙂
    Je n’ai pas eu à sortir du territoire pour renouveler mon visa (au contraire, je n’avais pas le droit d’en sortir pendant que les démarches étaient en cours). En fait, je ne le renouvelais pas vraiment mais je faisais un « changement de statut » (mon copain bosse dans une école d’anglais donc j’ai fait une demande pour avoir un visa étudiant…). Lors de mon retour en France, étrangement je n’ai pas eu à passer de douane sur le sol américain, mais seulement une fois arrivée en Europe ! Du coup, les douaniers américains n’ont pas eu le plaisir de se poser des questions quant à mon changement de visa, tant mieux ! Mais je ne pense pas que ça aurait posé des problèmes, tout a été fait en respectant la loi 🙂

  • Meillaco Nicolas 18 août 2014 à 03h11

    Moi, j’ai gagné la greencard à la lottery, ma conjointe elle vu que l’on n est pas marié n’a rien mais notre fille a une greencard par moi, je suis en train de chercher du boulot aux US, mais ne sais pas quel visa elle peut prétendre pour être légale et nous suivre évidemment!

    • Mariez vous, problème réglé en plus si vous avez une fille…

    • Auteur

      Salut Nicolas, en effet le plus simple pour les démarches serait de passer par la case mariage. Sans cela, il lui faudra trouver un employeur prêt à la sponsoriser et donc on en revient à la difficulté de trouver un employeur….
      Du coup tu es déjà arrivé sur le territoire américain? il me semble qu’il y a un délai de « péremption »

  • Les USA ont un avenir prometteur en matière d’expatriation. Les grandes villes sont aussi agréables à vivre les unes que les autres, que ce soit sur la côte Est ou Ouest : http://www.geopower.ca/vivre-aux-usa.html

  • Aaaahhhh les États-Unis ! Quel drôle de pays ! Je ne savais pas qu’il y avait autant de cartes vertes distribuées chaque années ! Et en effet je ne serais pas surpris d’apprendre qu’il y a quand même aussi derrière le critère chance, des critères de sélection, ce qui en soit me semblerait d’ailleurs assez normal : pourquoi faire rentrer des personnes qui n’apportent « rien » au pays ? Cela aurait été suprenant de la part de l’Oncle Sam, au vue de la politique générale qui y est menée.

    • Mis a part les quelques visas comme ceux du rapprochement familial et ceux des conjoints, tous les autres sont soumis a des conditions.
      Ces conditions sont basées sur le potentiel des candidats en terme de valeur ajouté.

      Même si la loterie peut donner l’impression que c’est facile, c’est faux car il y a peut être 55000 cartes vertes distribuées par ce biais mais c’est pour le monde entier et chaque pays a ses propres quotas. Certains pays ne sont même pas autorisés a participer car deja trop représentés aux USA.
      Même pour la loterie, un niveau minimum est requis car il faut a moins avoir un bac ou une experience professionnelle équivalente.

      Il faut qu’un candidat a l’immigration ait un niveau minimum qui en fonction du type de visa soit plus ou moins élevé et quand une personne arrive a décrocher un visa, c’est toujours ou presque, un visa non immigrant donc qui a une durée limitée dans le temps.
      Seule la carte verte est un visa immigrant et elle est très rarement donnée comme visa de premiere intention. Quand elle est donnée comme visa de 1ère intention c’est pour les très gros investisseurs, les époux de citoyens Américains, les réfugies politiques et de rares personnalités / sommités des arts ou des affaires ou des sciences ou etc…

      Maintenant si notre candidat a l’immigration est un entrepreneur, il lui faudra investir des sous et laisser apparaitre qu’il peut embaucher des locaux. Aussi sa presence sur le territoire US sera acceptée le temps que son business fonctionnera car le jour ou son affaire ferme ou est vendue, il devra quitter le territoire Américain.

      Donc oui, aux USA, il ne faut pas se leurrer on est en pleine immigration choisie.

  • Hello !
    Eh bien, dans notre cas nous sommes arrivés aux US (Floride), il y a un peu plus de 2 ans avec des Visa J1 (Chercheur) et J2 (conjoint). J’en profite pour ajouter que le visa J ne concerne pas que les étudiants mais tout échange universitaire puisque mon mari est bel et bien embauché par l’université en post-doctorat. Grâce son visa J1 spécifique, j’ai l’EAD (autorisation de travail) et je travaille depuis un peu plus d’un an. Nous allons prochainement passer sur un autre visa puisque l’université recrute de manière définitive mon mari à un poste d’Assistant Professor. Il devrait recevoir le visa H1B, avant la green card, et moi le H4. Tout serait parfait pour nous si je ne venais pas d’apprendre que le H1 régulier n’accorde par le permis de travail au conjoint ! C’est assez burlesque vu notre situation, et j’imagine qu’il doit y avoir une option dans mon cas vu que j’ai déjà un travail et le permis de travail qui avec 😉 Je creuse de ce côté là, mais si quelqu’un a une info à ce sujet, je suis preneuse (je crois qu’on va passer par un avocat dans tous les cas …). Voila notre expérience. Nous n’avons pas un parcours classique, mais je connais tout de même plusieurs personnes venues avec un visa J, donc les échanges dans le milieu de recherche sont assez courants. Il reste assez difficile d’immigrer aux US, mais à en juger par le nombre de Français installés à Miami, si vous avez un projet viable, ça peut marcher !

    • Auteur

      Salut Bertille, je réponds un peu tardivement à ton commentaire et m’en excuse.
      Comment a évolué votre situation depuis décembre. J’ai lu dans la presse qu’il était envisagé de donner un EAD à certains visa H4. Avec un peu de chance tu seras éligible?

  • Bonjour,
    Actuellement étudiante dans le commerce des vins & spiritueux, je souhaiterai partir en Juillet travailler en tant que jeune fille au pair, et ce pour une durée minimal d’un an.
    Je souhaiterai profiter de mon année sur le sol Américain pour chercher un patron prés à me sponsorisée dans mon domaine, c’est à dire les vins et leurs commerces.
    J’espère trouver une famille dans le nord de la Californie, à proximité des vignobles.
    Aussi je vous écris aujourd’hui pour avoir l’avis d’une connaisseuse.
    – Pensez vous qu’il sera simple pour moi de trouver un travail dans mon domaine ?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.

    • Auteur

      Salut Léa,
      désolée pour ma réponse tardive.
      Je connais assez mal ce secteur et ne sais pas tellement s’il est facile d’être sponsorisé.
      En tout cas, venir en tant qu’au pair est un super projet (j’ai été au pair aussi mais en Irlande, il y a très longtemps);
      Ca te permettra d’acquerir un super niveau d’anglais, de voir si la vie américaine est vraiment à la hauteur de ton imagination et aussi de rencontrer des gens qui pourront te renseigner.
      Tiens moi au courant de ton projet, au plaisir!

  • bonsoir je suis une jeune fille , je prepare un diplome de technicien spécialisé en automatisation industrielle , je souhaite immigrer en usa pour travailler , et je veux des informations a propos de la validité de mon diplome ; dois-je avoir de l’experience professionnelle ?? combien de temps pour avoir le visa ?? et la langue ( je suis po forte en anglais ) et financierement combien ca va me couter les frais du dossier …. ??,,
    merçi de me répondre j’ai vraiment besoin de votre aide et conseils

    • Auteur

      Bonjour SOuky,

      Avant toute chose, il te faudra trouver un employeur pour te sponsoriser.
      Je crains qu’avec un seul diplome de technicien, cela ne te permette pas de te différencier et d’apporter des compétences très spécifiques et recherchées qui justifieraient l’embauche d’un salarié étranger…
      As-tu envisagé de pousser tes études davantages?

  • Merci pour cet article vraiment très clair et très compréhensible , enfin !!!… Nous souhaitions avec ma moitié , partir vivre aux USA pour y travailler et finir nos jours heureux…
    J’ai très vite compris que ça allait devenir très compliqué… et grâce à vous…heuu ..je crois que nous allons pouvoir cesser de rêver …. Car le rêve fait mal quand il il devient obsédant et non assouvie ….
    Cordialement….

    • Auteur

      Salut Jal,
      je suis ravie que mon article ait pu t’éclairer un peu. Je sais à quel point il est difficile de s’y retrouver parmi la tonne d’information que l’on trouve sur le net.
      J’espère néanmoins ne pas t’avoir trop découragé. Je pense que rien n’est impossible mais que parfois le chemin peut s’avérer assez complexe!

  • Bonjour!
    Un séminaire gratuit est organisée à Paris afin de vous présenter des opportunités d’immigration économique aux États-Unis et au Canada le 7 et 8 avril prochain de 19H00 à 21h00 (dates au choix) à l’hôtel Ampère – 102 Avenue de Villiers – 75017 Paris (Métro Wagram). Si vous vous sentez perdu dans les nombreuses démarches administratives que l’immigration en Amérique du Nord implique, vous trouverez les réponses vos questions lors de cette conférence, organisée par Le cabinet Green and Spiegel, leader dans l’accompagnement juridique sur les questions d’immigration. Pour vous inscrire à l’événement, rendez-vous ici : http://www.gands.com/paris/

  • Des infos qu’on trouve partout.

  • ATTENTION : Derniers jours pour s’inscrire à la réunion d’information sur les opportunités d’immigration aux Etats-Unis ! Cet événement aura lieu de le 7 et 8 avril prochain, de 19H00 à 21h00 (dates au choix) à l’hôtel Ampère – 102 Avenue de Villiers – 75017 Paris (Métro Wagram). Pour vous inscrire à l’événement, rendez-vous ici : http://www.gands.com/paris/

  • Sylvia Coste 11 avril 2015 à 00h44

    Bonjour,
    j’ai comme vous tous sur ce site envie de vivre aux USA mais tout le monde me dit que c’est impossible. Je ne veux surtout pas mettre de coté ce rêve. Pourriez-vous me conseiller sur les premières démarches à mettre en route?

    Merci beaucoup de votre aide

    • Auteur

      re-salut Sylvia,

      j’ai répondu à ton 1er commentaire un peu plus haut. Sans connaitre ton contexte et ta situation, il peut etre difficile de te donner des conseils précis! N’hésites pas à nous en dire un peu plus!

  • Bonjour Laetitia,

    Merci pour cet article intéressant. Je l’ai même partagé 🙂

    Je confirme, ce n’est pas impossible de s’expatrier aux USA. Avec mon copain, nous avons eu le projet de partir vivre, soit aux USA, soit au Canada ou soit en Australie. Les USA nous paraissaient le plus difficile, à propos du visa.

    Et pourtant, c’est bien aux USA, à New York City, qu’on a trouvé tous les 2, chacun une société qui nous a sponsorisé (Maxime a eu sa réponse même pas 2 semaines après la mienne…). On m’a répété très souvent que notre cas était rare, que j’ai fini par créer un blog pour expliquer comment nous avons fait.

    Tout ça pour dire, que c’est tout à fait possible, selon le domaine professionnel !

    Sarah

  • Bonjour Laetitia,

    Tout d’abord merci pour cet article, je lis des sites internet depuis quelques semaines afin de mieux comprendre l’immigration Américaine, et je pense que cet article est le premier vraiment complet lol.
    Mon petit ami (Citoyen Japonais, mais résident permanent aux USA) et moi désirons nous marier en France et nous expatrier aux USA. Mais après avoir lu des tonnes d’articles sur le sujet je m’y suis perdue. Nous comptons nous marier cet été, mais après ca nous n’avons aucune idée de quelle procédure nous devons entamer, du fait qu’il ne soit pas citoyen américain mais seulement détenteur d’une green card (ses parents et lui ont immigré au Japon il y a une quinzaine d’années). As tu déja entendu parler de ce cas de figure? Si oui je suis toute ouïe.
    La durée de la procédure semble très variable aussi, une fille a eu sa green card en moins de 6 mois. Aussi si j’obtiens un visa d’immigrant (je crois que c’est celui la qui me concerne mais n’en suis pas sure), la demande de permission de travail est elle possible?

    J’ai vraiment énormement de questions et cela m’inquiète beaucoup!
    Merci encore, et super blog je suis fan de tes articles!
    Mathilde

  • Félicitation pour votre site ….
    moi c’est plutôt une question ? Je suis canadien j’ai déjà eux ma green card voila déjà 30 ans .mais j’ai perdu cette card .croiyez vous que les États-Unis garde une trace de mon dossier .je me souvient plus de mon numéro . Et si je refais ma demande cela sera t’il compliqué. J’ai mon oncle cousin cousine américaine cella peut t’il aider.
    Merci pour votre aide

  • Merci pour cet excellent article, synthétique.
    Pour les personnes qui ont l’intention d’entreprendre aux USA, les visa E1, E2 et L1 voir EB5 sont disponibles. Dans le cas d’un E2, il faut prévoir un investissement de 50000$ minimum, 75000$ étant déjà plus sûr. La procédure n’est très compliqué, il faut prouver qu’on est pro, présenter son projet, justifier de l’origine des fonds… Le tout, à mon vais, est de bien s’entourer : avocat, comptbake (CPA), rédacteur de business plan.
    J’ai écrit ici un article, que j’a voulu le plus complet possible, sur le visa E2, si ça peut aider : http://objectif-usa.com/visa-e2/

    En tout cas, ne vous découragez pas, le jeu en vaut la chandelle.

    Sylvain

    • Bonjour Sylvain,

      Mon mari et moi sommes entrepreneurs en France, et, après avoir discuté avec amis et connaissances, nous nous sommes aperçus que la fiscalité américaine sur les sociétés est beaucoup moins lourde que celle française…
      Est-il si vrai?
      Est-il facile de se lancer dans la création d’une nouvelle entreprise aux USA, même en changeant complètement secteur d’activité? En ayant bien sûr de l’argent à investir…
      Quels sont les secteurs qui pourraient être les plus porteurs?
      On a des copains qui ont ouvert un point de vente d’une enseigne française de pâtisserie, et il paraît que ça fonctionne très bien.
      D’autres idées de ce type, qui ne demandent pas un parcours professionnel précis?
      Bien entendu, je n’y connais rien en VISAs, car je viens d’entamer les réflexions à ce sujet. Si tu as des conseils de sites qui puissent orienter mes recherches sur les enseignes qui cherchent des franchisés aux USA, et sur les modalités d’expatriation pour ce type de projet, n’hésite pas à les envoyer.
      Merci d’avance pour ton aide.

  • Tout d’abord je voulais vous adresser mes félicitations pour votre site très complet et surtout qui se veut au plus près de la réalité administrative américaine.
    Je reviens d’un voyage de deux mois passés à New York. Cette expérience magnifique me fait définitivement me lancer dans le projet de m’y installer. Mais je ne sais pas si mon profil peut intéresser l’administration américaine. Je suis professeur titulaire de français et je prépare actuellement un doctorat à La Sorbonne. J’ai déjà publié des articles universitaires.
    J’aimerai beaucoup enseigner dans un lycée franco-américain ou un lycée américain. Selon vous est-ce qu’il est possible que je prétende faire une demande de visa sans me faire refouler immédiatement ? Et si oui quel type de visa ? J’ai pensé participer à la loterie pour la Green card, sachant que cette voie est aléatoire et les chances très minces.
    Je vous remercie encore d’avoir pris le temps de me lire.

  • Votre site est super ! Nous sommes d’heureux gagnants à la loterie et nous venons tout juste de valider notre green cards !
    A bientôt
    géraldine

  • Bonjour à tous, je n’ai pas lu tous les commentaires, donc peut être que ce que je m’apprête à écrire a déjà été dit. je voudrai juste ajouter une précision concernant l’obtention d’un visa travail. J’ai lu très souvent que pour pouvoir travailler aux Etats Unis et obtenir un visa, il faut trouver un employeur prêt à sponsoriser le candidat, lequel effectuera toutes les démarches nécessaires. Je suis tout à fait d’accord avec cela, mais l’information est à mon avis en partie vrai, car même si le candidat a trouvé l’employeur, et que celui-ci a fait toutes les démarches pour l’obtention du visa, ce n’est pas gagné. Après tout cela, il y a encore une autre étape et c’est une loterie. Car chaque année il ne peut être délivré qu’un nombre limité de visa (65000), et comme il y a bien plus de 65000 demandes chaque année, l’office de l’immigration lance une loterie. Tous les ans, pendant la première semaine d’avril, l’office de l’immigration des USA collecte les demandes de visa des entreprises pour l’année fédérale suivante. L’année fédérale commence en octobre. Donc en demandant un visa en avril, on ne peut que commencer à travailler aux US en octobre. En ce qui concerne les chances d’être sélectionné à la loterie eh bien… sachez que cette année, il y a eu plus de 200000 dossiers, ce qui fait à peu près 30% de chance d’avoir un visa. Donc même si on a trouvé un employeur, même si on a un dossier de demande de visa, eh bien après tout cela, les chances de pouvoir partir aux USA sont très faibles. Les organisations à but non lucratifs, comme les universités, ou les organisations humanitaires/ environnementales/ scientifiques, ne sont pas soumises à un quotas de visas. Mais ces organisations recrutent à mon avis des personnes hautement éduquées (doctorat/post doc)…

  • Bonjour je m’appelle martin et je vis au Burkina Faso j’étais a l’ambassade des usa en mars 2015 mais je n’avais pas le même nom de famille que mon sponsor.La je m’apprête à rentrer a l’ambassade mais je ne sais pas si sa peu me causé encore des problèmes.J’ai besoin de conseils.Merci

  • c’est pour un visa etudiant

  • Hello,
    Effectivement c’est un super article, cela fait des années que je rêve de vivre aux etats unis. Mais je comprends bien que c’est quasiment impossible. Seulement ce rêve tourne à l’obsession. Et j’en serais presque malheureuse de ne jamais y arriver.
    Seulement voilà, je n’ai pas un haut niveau scolaire, tout juste un bac+2 et je suis gestionnaire comptable en université. D’ailleurs je bosse en université depuis environ 10 ans. J’ai bien essayé de voir si je ne pouvais pas passer juste 1 an au US au pire reprendre les études sur place mais c’est malheureusement trop cher.
    J’avoue que je ne sais pas trop comment faire. Je regrette beaucoup de n’avoir pas tenté l’expérience de fille au pair, mais à 30 ans c’est trop tard.
    En tout cas j’aimerais beaucoup avoir des conseils pour creuser toute possibilité…
    Merci

    • Auteur

      Salut Sandra, merci beaucoup pour ton message. Je comprends ta frustration et j’aimerai pouvoir te dire qu’il existe des solutions. La seule à laquelle je pense spontanément serait la loterie de la green card qui est organisée chaque année. Les chances ne sont pas immenses, mais je connais des gens qui l’ont obtenus, donc ça n’arrive pas « qu’aux autres ». Je vais essayer de creuser le sujet un peu plus parce que tu n’es pas la seule à chercher des solutions! Stay tuned!

  • Bonjour,

    Je suis étudiant en M1 contrôle de gestion et je souhaiterai à la fin de mes études partir aux USA.

    Je suis déjà partie 3 mois dans une école de langue afin d’améliorer mon anglais, et j’ai réellement pris goût à ce pays.

    j’aimerais avoir des informations concernant cette fameuse loterie pour la green card. Je ne trouve pas de lien officiel pour y participer, mais uniquement des sites qui font payer l’inscription (ça sent l’arnaque).

    Je souhaiterais partir à la fin de mes études (donc en 2017), Il y a la possibilité de faire un VIE, mais la sélection est ultra sélective…
    Je ne serais pas contre faire un MBA ou un MS aux USA (quitte à m’endetter)

    Merci d’avance pour vos réponses 🙂

    Nico

  • J’ai essayé, dans cet article, de recenser les differentes façons de pouvoir vivre aux Etats Unis http://objectif-usa.com/vivre-aux-etats-unis/
    En l’occurence, j’ai « trouvé » 9 solutions. Certaines sont difficiles à mettre en oeuvre mais d’autres sont accessibles.
    Hope it helps.
    Sylvain d’Objectif USA

  • Salut à tous et je rejoins l’avis général, très bel article et échange d’informations !
    Pour ma part, cela fait ma quatrième année ou je passe mes vacances aux USA et à vrai dire, je m’y retrouve de plus en plus, étant un grand fan des V8 et autres particularités des US !
    j’ai lu plusieurs articles sur la façon d’immigrer de manière légale et cela relève du parcours du combattant. il apparait que la manière la plus simple serait de se marier avec un citoyen américain !! la plupart de ceux qui souhaitent vraiment s’y installer finiront probablement par se débrouiller même de manière illégale, quitte à ne pas sortir du sol américain pendant de très longues années !
    ma question est la suivante : est il possible d’acquérir la green card et citoyenneté, à travers des parents non américains, mais qui pourraient obtenir la green card via un de leurs enfants ayant lui obtenu la citoyenneté par mariage !! et sous quelles conditions (pour les parents : combien de temps, nombre d’années sur le territoire…pour l’enfant ayant la citoyenneté, et puis pour l’enfant souhaitant immigrer, sachant que tout le monde est majeur !)
    J’espère que ma question n’est pas trop compliquée !

    • La solution la plus simple pour obtenir la nationalité n’est pas le mariage, c’est d’être né sur le territoire Américain.

      Quant au rapprochement familial concernant des majeurs, c’est très long. Au plus court on est en années d’attentes.

  • Bonjour à tous
    je suis à la recherche d une information si vs pouvez M aider.Ma soeur vie au état unis j aimerai la rejoindre et M installer pensez vous que sa soit possible…il est possible de faire la pétition des usa mais le flou complet du délais d attente pour la délivrance du visas peut être avez vs une ide.merci par à avance et bonne chance à ceux qui veulent se installer…..

  • Bonjour j aimerai savoir après avoir remplis le formulaire I130 si il est approuver je doit attendre un numéro de visas si j ai bien comprit et ensuite avec ce numérorremplir le formulaire I485 change of statut certain dise que cela prend des années …entre temps vu que ce n est qu une procédure en attente approuva. ..pensez vous qu avec un bon avocat je puisse obtenir un Aed (autorisation d emplois)en attendant??? Merci de vos commentaire.

  • Bonjour, nous sommes une famille francaise composé de mes 2 filles 13 et 10 ans, ma femme 42 et moi meme 45 ans. Nous souhaitons vivre aux États Unis sans besoin de travailler avec notre epargne. Nous avons déjà des investissements immobilier aux USA . Faut il sortir du territoire régulièrement ? Merci pour votre aide.

  • mon rêve c’est d’aller vivre a Ashland dans l’Oregon j’ai seulement 17 ans mais c’est un grand rêve que je veux a tout pris réaliser, pendant mon bts j’y ferai plusieurs voyage vers Portland et j’espère qu’un jour j’aurais la chance de pouvoir m’y installer même si je doit mettre des année et des année a obtenir le visa. En tout cas j’adore votre blog cela me motive d’avantage j’ai regarder vos vlog aussi qui sont super et de très bonne qualités

  • Bonjour, Je suis une française qui a pas mal voyagé, et qui vit actuellement au canada. Mon rêve est de m’expatrier aux usa plus précisément à NYC depuis que je suis toute petite… J’ai un BTS comptabilité en France, et j’ai fait un certificat en comptabilité à Montréal également. ( Je veux devenir expert comptable (CPA) mais c’est pas le sujet de mes questions ici 😉 ). N’étant pas heureuse à Montréal, je veux absolument faire bouger les choses pour avancer. J’ai eu l’idée de faire un J1 en comptabilité aux usa, mais j’ai l’impression qu’après quelques recherches que ce n’est pas impossible mais très compliqué.
    Connaissant le fonctionnement du marché du travail nord américain, je suis malgré tout un peu perdu sur la manière de trouver un stage payé pour obtenir un J1.
    (de plus, concernant le J1 je ne suis pas fermé à d’autres villes tel que Chicago, Miami, LA, San Diego..)
    Si certains d’entre vous à des idées, ou des suggestions, je suis ouverte 🙂
    Je vous remercie et vous souhaite une bonne journée.

  • thierry jules 28 octobre 2016 à 13h09

    Si une personne etait en attente d’une residence pour les etats unis et pourtant au bout de l’attente elle atteint ses 21ans c’est toujours possible qu’on lui accorde sa residence?

  • Bonjour,

    Mon fils terminera ses études de commerce au mois de mai. Il n’arrive pas à savoir combien de temps il pourra rester après l’obtention de son diplôme. Avez-vous une idée ? De plus, il souhaiterait trouver un travail mais après quelques recherches, il a peur de ne pas y arriver, cela semble très compliqué. Après cinq ans d’études aux Etats-Unis, il n’a vraiment pas envie de revenir en France. Que faire pour l’aider ?
    Merci.

  • Tres bien

  • Thanatologue Indépendant; j’ai le souhait de découvrir est d’échanger dans mon secteur d’activité tel que les Pompes funèbres Française et Américains est connaitre le savoir Américains voir d’intégrer une entreprise de Pompes Funèbres.

  • Bsr ,mon rêve depuis le secondaire c’est d’aller vivre chez l’oncle sam ,je possède une licence professionnel en Environnement avec 2ans et demi d’expérience dans une industrie agro-alimentaire (eau minérale et boisson gazéifiée non alcoolisées). Pour cela j’ai joué à loterie américaine 2fois successives mais en vain.En cherchant des pistes pour immigrer pour USA je me vois un visa visiteur affaire dont le sommet se tiendra à Washington en 2018 par le biais d’un ami .Comment dont faire alors une fois sur le sol Américain je reste définitivement pour travailler ? ou même si je peux transiter pour le Canada ?

  • salut juste vous saluer et vous remercier pour vos éclaircicemant

  • Avocate à Miami et spécialisée en visas business, le visa le plus populaire pour émigrer légalement aux USA est le visa E2 (visa investisseur) qui permet à toute la famille de venir et qui est approuvé en 6-8 semaines à l’ambassade américaine à Paris. Ce visa permet à beaucoup de Français d’investir dans leur propre business aux USA et de le developer. Le conjoint d’un E2 obtient un permis de travail ‘général’ qui lui permet de travailler pour qui il/elle veut aux USA. Ce visa est valable 5 ans, renouvelable indéfiniment tant que le business continue de répondre aux conditions d’un visa E2.

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER !

Inscrivez-vous dès aujourd'hui et recevez une fois par mois un résumé de nos aventures, des anecdotes et actualités insolites, des bons plans...
Adresse email
Prénom
Secure and Spam free...