Le mochi est un en-cas sucré connu pour sa nature tendre et moelleuse. Originaire du Japon, cette pâte de riz parfaitement moelleuse s’est répandue dans d’autres parties du monde. Elle est devenue un délice mondial. Après avoir connu une croissance fulgurante au cours des dix dernières années, la glace au mochi a finalement pénétré le marché grand public. Vous pouvez la trouver dans la plupart des magasins, avec tous vos autres desserts glacés préférés.

 

Qu’est-ce qu’un mochi ? 

 

Le mochi connaît un engouement international, avec des détaillants proposant du mochi glacé et des petits magasins apparaissant pour vendre cette friandise japonaise dans le monde entier. La définition de base du « mochi » est un gâteau de riz gluant fait avec du riz glutineux appelé mochigome.

 

Le mochi et les traditions de la culture japonaise

Le terme générique « mochi » couvre tous les différents styles et saveurs de gâteaux de riz japonais. La consommation et la fabrication de mochi sont enracinées dans de nombreuses traditions de la culture japonaise, liées à l’importance du riz (aliment de base au Japon). Il est utilisé dans les pratiques shintoïstes pour remercier les dieux d’avoir fourni la récolte. Selon la croyance ancienne, le mochi avait une présence divine. Il était donc considéré comme un aliment sacré à consommer pour la santé et la chance. Aujourd’hui consommé toute l’année, le mochi est toujours associé à divers festivals et événements saisonniers tout au long de l’année.

Mochi du Nouvel An

Le mochi a beaucoup de symbolisme dans la tradition japonaise. Il est un homophone du mot japonais « tenir ». Il favorise la croyance des gens dans les principes de la nouvelle année pour s’accrocher à la chance. Autour du nouvel an, de nombreux mochitsuki taikai ou « concours de fabrication de mochi » sont organisés dans tout le Japon. Le mochi frais est ensuite divisé et mangé par la foule. Chaque année au Japon, des cas de personnes s’étouffant avec du mochi sont signalés. 

 

Comment se prépare-t-il ? 

 

Méthodes utilisées

 

La méthode traditionnelle s’appelle mochitsuki. Il se traduit par « pilonnage du mochi ». En effet, le mochi est fabriqué en pilant des grains de riz cuits à la vapeur à l’aide d’un usu et d’un kine (mortier et pilon). Il faut deux personnes pour faire du mochi de cette façon. Les types les plus courants de mochi japonais fabriqués de cette manière traditionnelle sont généralement servis aux alentours du Nouvel An. De nos jours, tous les types de mochi ne sont pas faits à la main. Une grande partie est fabriquée par des machines ou à la maison. Le mochi conventionnel étant fabriqué à partir de grains de riz, les méthodes modernes utilisent souvent de la farine de riz mochiko à la place. Dans le passé, les mochis fabriqués avec de la farine de riz et non des grains entiers auraient été considérés comme des dango. La texture gluante provient des amidons présents dans les grains de riz. Les mochis faits avec du riz mochi ou de la farine de riz à 100 % sont sans gluten.

 

Processus de fabrication du mochi

Malgré son goût délicieux, le processus de fabrication du mochi n’est pas facile. Le mochi est fabriqué à partir de riz gluant à grains courts appelé mochigome, connu pour avoir une texture plus moelleuse que le riz ordinaire. Les étapes de fabrication sont :

Pour piler le mochi, il faut traditionnellement au moins deux personnes utilisant un mortier et un lourd maillet trempé dans l’eau pour l’humidifier. Il s’agit presque d’une danse entre le pilon et le rotateur, le pilon frappant avec le maillet et le rotateur tournant le mochi. Cela permet de garantir son humidification et l’obtention de la bonne texture. Une fois la texture lisse, collante et extensible atteinte, le mochi peut en fait être consommé immédiatement. Ils finissent par durcir. Ceux-ci peuvent être conservés par séchage ou congélation et rester ainsi jusqu’à un an. Pour retrouver la texture collante et extensible, il suffit d’ajouter de la chaleur en les faisant griller, cuire à la vapeur ou bouillir.

 

Idées recette de mochis 

 

Selon les saveurs 

La crème glacée Mochi existe en plusieurs parfums. Les parfums les plus courants de crème glacée utilisés comme garniture sont le chocolat, la vanille et la fraise. Le mochi aux haricots rouges est l’une des saveurs classiques du mochi japonais. Le mochi aux haricots rouges utilise de la pâte de haricots rouges, mais il a une saveur douce et unique. Il peut être difficile à décrire si vous ne l’avez pas goûté vous-même, mais il a une saveur douce et plus terreuse. Le double chocolat est un mochi à la texture crémeuse, laiteuse et fondante d’une crème glacée de qualité créée par l’ajout de morceaux de brownie au caramel. Pour faire bonne mesure, le délice chocolaté est enveloppé dans des bouchées de mochi époustouflantes. La pâte à mochi est lisse et coussinée, avec un équilibre agréable entre amertume et douceur, entraînant votre langue dans une incroyable aventure texturale. Le mochi à la fraise est préparé de différentes manières. Certaines personnes utilisent de la poudre de fraises séchées ou de vraies fraises. Vous pouvez également ajouter des petits morceaux de fruits à la crème pour la rendre plus attrayante.

 

Quelques variations de Mochi

Les beignets mochi sont une nouveauté sur la scène du mochi. Fabriqués à partir de farine de riz sucrée et frits à la perfection, vous pouvez déguster un beignet mochi garni du glaçage de votre choix.

Fabriqué à la manière de la pâte à mochi traditionnelle, le mochi au thé matcha est un mélange de tous les ingrédients habituels du mochi. On y ajoute de la poudre de matcha pour lui donner sa couleur verte. Le bonbon Mochi est très similaire à la texture du daifuki mochi ou du warabi mochi en raison de la similitude de la pâte souple et lisse. À l’instar de la préparation d’un gâteau avec de la farine, vous pouvez préparer un gâteau mochi avec de la farine de riz doux. Le gâteau mochi est gluant et moelleux à l’intérieur, mais croustillant et doré à l’extérieur. A servir en carré ou en triangle traditionnel, ce gâteau mochi surprendra vos papilles. Les crêpes mochi sont une autre version d’un classique du petit-déjeuner. Utilisez un mélange de farine ordinaire et de farine de riz doux pour préparer ces délicieuses crêpes mochi. Elles ont toujours la texture du mochi traditionnel.

 

Comment manger le mochi ?

 

L’étouffement se produit lorsque les gens mangent le mochi trop rapidement, par grosses portions et sans mâcher correctement. Le mochi doit être coupé en petites bouchées et mâché lentement, afin de produire suffisamment de salive pour aider à avaler les bouchées collantes. En cas d’étouffement, la personne doit être allongée de manière à pouvoir exercer une forte pression sur son dos tout en tenant sa mâchoire inférieure pour l’aider à recracher le gâteau. Une autre façon très simple de manger un Mochi est de le faire griller et de le tremper dans de la sauce soja. Pour manger la crème glacée Mochi, attendez au moins 5 minutes pour qu’elle ramollisse un peu. Prenez une bouchée, mettez toute la boule de glace Mochi dans votre bouche ou coupez-la en morceaux.