Get Amazing Stories

Get great contents delivered straight to your inbox everyday, just a click away, Sign Up Now.
Adresse email
Prénom
Publié le 3 septembre 2015
Dans Emploi

Emploi aux USA : Rédiger un CV américain {Guide inside}

En cette période de rentrée, j’ai pensé qu’il serait de bon ton de parler « recherche d’emploi ». Et pour tenter de décrocher un emploi aux USA, quelque soit le contexte, les opportunités ou les circonstances, il vous faudra préparer une candidature en béton, puis franchir les différentes étapes de ce processus de recrutement (j’en reparlerai prochainement). Et ne vous y trompez pas, les différences avec une recherche d’emploi telle que vous la connaissiez en France sont plus nombreuses qu’on ne le croit.

Aussi, pour vous aider et vous accompagner dans vos démarches, j’ai décidé de partager avec vous un dossier spécial « Emploi aux USA : Optimiser sa recherche », au travers duquel je posterai plusieurs articles pour vous livrer tous mes conseils et astuces. Vous trouverez surement des informations contradictoires avec les miennes sur le net, et c’est normal, nous avons tous des approches différentes, et je suis passée par là moi aussi quand je rédigeais mon CV. Ce que je peux vous dire, sans prétention aucune, est que j’ai appliqué moi-même les conseils que je vous livre et j’ai décroché un entretien dans 85% des cas. Mais votre CV doit avant tout refléter votre personnalité et si certains de mes conseils ne font pas écho en vous, choisissez l’option qui vous semble la plus appropriée.

Voici sans plus attendre le 1er volet de cette série consacré au « Resume ».

CV ou Resume : la bonne dénomination

Tout d’abord, ce que nous appelons un CV en France s’appelle ici un « Resume », issu du mot français, les accents en moins. Le terme « C.V. » est utilisé dans les professions médicales et académiques, en lieu et place du « Resume », car ils sont beaucoup plus détaillés et spécifiques à ce genre de carrières.

Pour toute autre industrie ou secteur d’activité, on utilisera donc le terme de « Resume ». Je pense que l’erreur linguistique serait permise, mais l’éviter vous permettra à coup sûr de montrer que vous êtes renseignés.

Les rubriques du Resume

J’ai volontairement classé ces rubriques dans l’ordre selon lequel elles doivent apparaitre dans votre resume.

L’Etat Civil

Vous le savez peut-être, les entreprises américaines se doivent d’être impartiales dans leur recrutement et il existe d’ailleurs une loi visant à interdire la discrimination à l’embauche. Elle englobe les critères suivants: race, couleur de peau, religion, nationalité, âge, sexe, statut marital, handicape physique ou mental (dans une certaine mesure), et orientation sexuelle. Par conséquent, aucune de ces informations ne doivent apparaitre sur votre document.

Du coup, cela simplifie grandement ce que doit contenir votre rubrique état civil, à savoir :

  • Prénoms et Nom
  • Adresse physique
  • Email: choisissez une adresse professionnelle et facile à lire/tapper pour le recruteur. Excluez les adresses du genre « princesse1984@blabla », et essayez de simplifier si vous avez un nom composé, peu commun pour les américains, ça limitera les possibilité d’erreur si le recruteur veut vous contacter par courrier éléctronique.
  • Numéro de téléphone : indiquez le numéro de téléphone principal que vous utilisez (souvent le portable). Le numéro du domicile (si toutefois vous en avez un) n’est pas nécessaire.

Par défaut cette rubrique est placée en haut du document. Toute autre information est inutile et pourra vous « disqualifier » plus que vous avantager. N’essayez donc pas d’en faire trop et n’ajoutez en aucun cas de photo. Cela est inapproprié dans un CV américain.

Qualification Summary

Il est très fréquent de commencer son Resume par le titre du métier exercé ou recherché, puis d’ajouter quelques lignes résumant votre parcours et quelques compétences clés. En clair, ce résumé va permettre au recruteur de savoir s’il sera pertinent d’étudier le reste de votre candidature ou si vous ne correspondez pas à ce qu’il recherche. Soignez donc ce paragraphe. Il est optionnel d’écrire le titre (« Qualification Summary ») de cette rubrique. Personnellement je ne l’ai pas écrit, mais j’ai ouvert mon CV avec un paragraphe et quelques compétences clés ce qui est assez explicite (enfin je pense).

Le conseil de FFAP : dans cette rubrique, vous pouvez également inclure quelques citations (flatteuses) de vos anciens clients, managers, collègues, et lister quelques « Core Skill Areas » c’est-à-dire vos domaines d’expertises. Par exemple, moi je suis Event Manager (Chef de Projets Evènementiels) et j’ai listé les domaines dans lesquels je suis particulièrement qualifiée, c’est-à-dire : International Conferences, Corporate Events, Road Shows…

Professional Experience

Traditionnellement on présente cette rubrique par ordre chronologique décroissant, c’est-à-dire de l’expérience la plus récente à la plus ancienne. Cela facilite et optimise la lecture pour le recruteur, qui sera surement plus intéressé par vos dernières expériences que celles que vous avez pu avoir il y plusieurs années en arrière.

Ce qu’il est impératif d’inclure :

  • Le nom de l’entreprise et sa localisation géographique (Ville, Pays)
  • L’intitulé du poste occupé
  • Les dates pendant lesquelles vous avez occupé le poste (les années suffisent)
  • Un résumé de vos missions : il s’agit d’un paragraphe de quelques lignes seulement pour décrire brièvement de quoi vous étiez en charge pour chaque expérience.
  • 2-3 accomplissements majeurs au cours de cette expérience : une phrase dans laquelle vous pouvez donner des résultats chiffrés, des faits significatifs qui collent au poste sur lequel vous postulez.

Éducation

Dans cette rubrique, listez vos diplômes, la date à laquelle vous les avez obtenus ainsi que l’établissement (Ecoles, Universités…) dans lequel vous l’avez obtenu.

Toutefois, sachez que non seulement les américains sont moins regardant sur les diplômes, mais pensez également qu’ils ne connaitront probablement l’école d’ingénieur ou de commerce que vous avez pu faire en France. Ce qui les intéresse davantage est de connaitre votre niveau d’études et votre spécialité.

C’est également le bon endroit pour faire mention des formations ou accréditations que vous pourriez avoir reçues.

Rubriques Complémentaires Possibles

En fin de Resume, il vous est possible d’ajouter des rubriques complémentaires mais moins primordiales. Parmi elles, vous trouverez celles listées ci-dessous. Néanmoins, ne les ajoutez pas toutes, et privilégiez celle (celles ?) qui sera d’actualité (pas la peine de mentionner que vous avez fait 5 ans de danse il y a 10ans si cela n’a aucun lien avec le poste visé), la plus pertinente et ajoutera de la valeur à vous candidature.

  • Activities and Interests (Hobbies) : A utiliser à bon escient si valeur ajoutée pour votre CV
  • Community involvement (Vie associative) : Les Américains accordent une grande importance au « bénévolat » quelle que soit l’association ou la communauté au sein de laquelle vous avez été / êtes engagé. Vous pouvez le mentionner ici ou le placer lors de votre entretien (ce que j’ai fait moi)
  • Special skills( Compétences particulières), si tant est qu’elles aient un rapport avec votre candidature.
  • Miscellaneous (Divers) : toute autre mention qu’il vous semblerait judicieux d’ajouter.
  • References (Références) : Pour ce point-là, sachez (et j’y reviendrai) que des références vous seront demandées de toutes façons au fil des entretiens d’embauche. Par conséquent, ce n’est pas une rubrique que je vous recommande d’ajouter.

Le format du Resume

Longueur du document

Selon votre nombre d’années d’expérience, le Resume pourra être présenté sur 1 à 2 pages.

Si vous êtes jeunes diplômés, avez effectué quelques stages ou avez moins de 2/3 ans d’expérience, vous ne devriez pas dépasser une page. Si tel est le cas, vous avez probablement dévoilé trop d’informations au recruteur. Rappelez-vous que ces derniers recoivent des centaines de candidature, et le temps qu’ils consacrent à chacune est très limité. Il faut donc être concis et percutant.

Si vous êtes plus expérimentés, il n’est pas choquant que votre Resume nécessite plus qu’une page. C’est mon cas par exemple.

Cela peut être différent pour le cas du Curriculum Vitae, réservé aux professions médicales et académiques, puisqu’il est généralement de rigueur d’inclure sa bibliographie.

Mise en forme

Alors j’ai lu des avis un peu différents sur la question de la mise en forme du Resume. Certains disent qu’il faut une présentation sobre, en noir et blanc seulement, ne pas utiliser de couleur, que le document soit basique.

Et bien, je pense absolument le contraire. Je suis convaincue que l’époque du Resume (ou CV) basique est bel et bien révolue. Rappelez-vous (je me répète) que les recruteurs voient passer des centaines de candidature. J’ai la conviction qu’un CV dont la mise en forme est un peu originale attirera davantage l’attention et augmentera les chances qu’il aille plus loin dans sa lecture. Et ce, même si vous n’évoluez pas dans un milieu créatif…

Attention, je ne dis pas que l’esthétisme fait tout, loin s’en faut. Le contenu reste primordial, mais ne négligez pas la mise en forme, elle joue un rôle non négligeable. (+ d’infos dans le dossier)

Le conseil de FFAP : Ajouter un peu de couleur (2 couleurs différentes max) pour vos titres, pour vos séparations de rubriques etc…

Enfin, enregistrez votre document en format .pdf plutôt que Word, ce dernier pouvant afficher une mise en forme totalement funky si votre recruteur n’utilise pas la même version que vous.

Conseils supplémentaires

Certains sont spécifiquement valables pour les États-Unis, d’autres sont plus de l’ordre du rappel et auraient été valables pour une candidature en France aussi !

  • Faire son CV pour le marché américain, ce n’est pas uniquement le traduire en anglais. C’est aussi le formater aux « couleurs locales » de façon à mieux répondre aux attentes des recruteurs américains. C’est un exercice de fond qui vous prendra plusieurs heures, voire plusieurs jours. Personnellement j’ai réalisé mon « Resume » sur plusieurs jours. Rassurez-vous, je n’y ai pas non plus passé 8 heures chaque jour, mais quelques heures de temps en temps, tout au long de la semaine, parce qu’il est bon de faire une pause, laisser décanter, et reprendre « l’ouvrage » à tête reposée.
  • Évitez la traduction mot à mot et essayer de trouver le juste vocabulaire pour votre secteur. Vous serez bientôt amener à décrire vos expériences et missions devant un recruteur, il est important que vous maitrisiez les notions techniques relatives à votre industrie pour paraitre crédible.
    Le conseil de FFAP : si cela vous est plus facile, commencer par mettre tout écrire en français sur une feuille, organiser vos idées et votre contenu. Une fois que vous pensez avoir une version finale, penchez-vous sur la traduction (+ d’info dans le mini-guide en fin d’article)
  • Adaptez votre Resume au job sur lequel vous postulez : Ça n’implique de refaire intégralement votre CV, mais de l’ajustez pour mieux le faire correspondre aux compétences spécifiques recherchées par le recruteur. Utilisez les mots clés présents dans l’offre d’emploi. ! (+ d’info dans le mini-guide en fin d’article)
  • Soignez la grammaire et l’orthographe: autant le fait que vous ne soyez pas américain ne posera pas fondamentalement de problème dans vos recherches, autant il est important que votre Resume soit irréprochable en termes d’orthographe. Vous serez surement amené à être en relation avec des clients, des fournisseurs, des partenaires… Vous représenterez l’entreprise d’une certaine façon et le recruteur sera très probablement attentif à cet aspect-là. Par conséquent, ne vous tirez pas une balle dans le pied avec votre CV. Faites le lire, relire et corriger, de préférence par des américains.
  • Attention aussi à ne pas mélanger l’usage de l’anglais britannique et l’anglais américain. Encore une fois, ne pas commettre ce faux pas – pas dramatique en soi- vous permettra d’apparaitre plus professionnel et attentif à la culture locale.
  • Ne parlez pas de vous à la première personne mais parlez de vous comme un candidat (ex: «Motivated graduate, interested in… » ou encore « Skilled scientist with internship experience», à adapter à votre formation bien entendu). N’utilisez pas non plus de pronoms personels « my », « his/her »…

Aller plus loin

En complément de cet article, j’ai rédigé pour vous UN MINI-GUIDE dans lequel je partage avec vous toutes les ressources super utiles sur lesquelles je me suis appuyée pour rédiger mon CV : des modèles de Resume, du vocabulaire, des infographies. Je ne vous en dit pas plus et vous invite à le télécharger sans plus attendre.

Accéder au guide

Article publié par Laëtitia

Originaire de Grenoble, je suis à mi-chemin entre les trente et quarante bougies. Mon mari et moi sommes arrivés à Portland (Oregon) en septembre 2013, et sommes les heureux parents d’une petite franco-américaine, Olivia, née en 2015. Je suis l’auteur et la photographe de ce blog que j’alimente dès que j’en ai l’occasion. J’ai la chance d’exercer un métier qui me passionne, à savoir, Responsable Evènementiel.

23 commentaires

  • Top cet article ! Bon, je suis loin de postuler pour un job aux USA (qui sait, peut-être un jour!) mais je l’ai trouvé vraiment hyper intéressant 😀

  • Très sympa ! Ca me servira sans doute dans quelques années 🙂

    J’ai essayé de télécharger le guide, mais le second mail nous envoie sur une page inexistante. Est-ce parce qu’il faut attendre qu’il soit mis en ligne ? 🙂

  • Chouette article 🙂 J’ai toujours en réserve un CV dit académique et un resume (les deux ont été relus par une américaine, qui m’a bien aidée ! Merci à elle !). C’est tès intéressant !

  • Pour la mise en page il ne faut pas être trop original non plus. Le mien se différenciait beaucoup en France et j avais de super retour surtout dans le milieu de la com car il était original mais ici Ca a dessuite été un non. Couleurs oui, lisible et avec une mise en page jolie oui mais pas plus. J ai eu ce retour de pas mal de boîtes de com ou je connaissais des gens et de plusieurs personnes dans des boîtes comme Nike… J étais bien triste de laisser de côté mon joli cv 🙁 mais avec le nouveau j ai dessuite décroche un job!

  • Tu ne pourrais pas tomber mieux, je suis en plein dedans (et je commence déjà à me poser des questions sur mon resume, car je trouve le temps trop long – 3 semaines aheum!) Merci pour ces précieux conseils et pour le guide 😉
    Amy
    http://www.foodetcaetera.com

  • Salut

    Je suis en plein dedans aussi, bon les conseils que j’avais eu pour le cv/resume sont les memes que toi, mon doc colle donc je pense. Maintenant je suis sur la lettre de motiv et là…. c’est autre chose (déjà que je détestais écrire ça en français mais la en version US c’est 40x pire…).

    Dans le cas des CV « multiparcours » comme le mien, ma conseillère (de Stanford) m’avait dit que je pouvais faire 2 catégories « relevant experience » et « additional experience » pour que ce soit plus clair sans pour autant avoir des trous dans le CV.

    Je confirme qu’un peu de design sur le cv c’est pas négligeable. J’ai juste mis mes titres en forme et la fille m’avait dit « wow j’ai jamais vu un cv aussi beau » (heu oui enfin j’ai juste fait des rectangles bleus quoi).

    A+
    Karine

    • Auteur

      Oui la lettre de motivation, en anglais ou en français reste un exercice un peu pénible pour moi aussi!
      Pour ce qui est du CV, moi aussi j’ai eu pas mal de compliments par rapport au mien, je sais que les quelques touches de couleur et de mise en forme que j’ai mise ont été largement apprécié.

  • Bonjour,
    Merci pour vos précieux conseils. Je vais enfin me mettre à chercher un travail et tous vos conseils vont certainement m’aider.
    Je n’arrive pas à télécharger votre guide. Pourriez-vous me l’envoyer?
    Avec tous mes remerciements
    Alexandra

    • Auteur

      Bonjour Alexandra et merci pour votre message.
      Je vais t’envoyer le guide par email. Je suis étonnée que tu n’ai pas réussi à le télécharger, n’hésites pas à me dire ce qui ne fonctionne pas.
      Au plaisir de te lire,
      Laetitia

  • Merci pour toutes ces précieuses informations! Il me reste à parfaire mon anglais et me faire un peu d’expérience en France, mais j’espère pouvoir vivre moi aussi mon rêve américain un jour 🙂
    Et félicitations pour ce blog qui nous met des rêves plein la tête!

  • Laetitia,
    Super boulot, soigné et exhaustif, comme d’habitude.Ce sera mon point de départ pour débuter ma recherche d’emploi à Portland. Merci beaucoup!

  • Mon CV americain se presente exactement comme ce que tu as decris, c’est ma belle-mere qui est americaine qui m’a aide a le faire a vrai dire. Par contre, elle me certifie que le CV doit etre sobre noir-blanc et Times New Roman mais je suis d’accord avec toi et trouve ca ridicule et pense qu’un peu de fantaisie peut faire la difference surtout quand on postule dans de la COM ou Evenementiel…
    Par contre ce que j’adore c’est que tu ne dois rien mettre sur ton etat civil, pas de photo rien pour eviter la discrimination mais souvent quand tu remplis des formulaires en ligne on te demande si tu es un homme ou une femme et si tu es White, Black or Hispanic 🙂

  • Auteur

    Merci Alexia! Pour le style, je crois qu’il y a plusieurs « écoles », mais mon CV a un peu de couleur et de formatage et il a toujours reçu un super accueil.
    Pour ce qui est de l’état civil, je trouve ça génial aussi!!

  • Merci beaucoup pour cet article ultra complet et le mini-guide que je vais m’empresser de consulter 🙂
    Petite question concernant les références : certains disent qu’il faut que les noms apparaissent sur le CV, d’autres que c’est uniquement dans le cas où l’employeur les demanderaient. D’après ce que tu as écrit, ce n’est pas obligatoire sur le CV, mais ça serait un élément indispensable pour un entretien réussi ? Bref, ce que je voudrais savoir c’est s’il vaut mieux avoir des lettres de recommandation « de réserve » ou non ? Comme ce n’est pas qqch de répandu chez nous, je n’en ai pas et il faudrait que je sollicite mes anciens employeurs / professeurs à temps si c’est obligatoire. Merci 🙂
    (Pour info, je m’expatrie en octobre et commencerai ma recherche d’emploi à ce moment-là.)

  • planet Expat 12 mars 2017 à 02h43

    Article très interessant sur le cv US -et justement ce que je cherchais pour mon projet d’emplois aux USA- Merci pour l’article et je vais télécharger le guide.

  • Je m’apprête à faire un cv américain pour un poste chez Amazon en France. Le contenu de cet article intéressant va m’aider à le construire correctement. Merci.

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER !

Inscrivez-vous dès aujourd'hui et recevez une fois par mois un résumé de nos aventures, des anecdotes et actualités insolites, des bons plans...
Adresse email
Prénom
Secure and Spam free...