Get Amazing Stories

Get great contents delivered straight to your inbox everyday, just a click away, Sign Up Now.
Adresse email
Prénom
Publié le 3 mars 2014

Expatriation : comment notre vie a basculé?

Si vous m’aviez dit, il y a un peu plus d’un an, que le 3 mars 2014, j’écrirai le 1er article d’un blog dédié à notre expatriation aux Etats-Unis, j’aurai surement éclaté de rire, je vous aurais aussi demandé où était la caméra cachée, ou j’aurai voulu m’assurer si une forte fièvre ne vous faisait pas délirer !

A l’époque, je n’étais pas en quête absolue de solutions pour quitter la France, loin s’en faut. On venait d’acheter un appartement, on avait des boulots stables, on était plutôt en mode « sédentarisation ».

Néanmoins, vivre aux Etats-Unis, était un rêve que je cultivais secrètement, et ce, depuis bien longtemps. Déjà à l’âge de 18ans, l’idée m’avait traversé l’esprit, alors que je cherchais une destination pour mon dossier de Jeune Fille au Pair. Un peu effrayée par la distance qui allait me séparer de mes proches, surtout en cas de pépin, j’avais donc choisi l’Irlande : courage mais pas téméraire !

Je savais que rares (ou peu nombreux) étaient ceux qui se voyaient offrir l’opportunité d’une vie en Amérique.  Mon rêve je le vivais un peu par procuration au travers de séries, de films et des quelques voyages que nous avions eu l’occasion de faire.

Loïs, lui, avait déjà vécu aux US, dans le Colorado pendant un an et gardait une certaine nostalgie de cette expérience, mais jamais nous ne nous étions vraiment projeté  y vivre, ni même avions-nous abordé le sujet.

L’étincelle

Un soir de janvier 2013, Loïs (qui travaillait dans une entreprise américaine en France) rentre en me disant, quelque part entre le récit de son repas du midi et l’état du trafic routier sur Grenoble, qu’il y a des postes ouverts aux Etats-Unis !

Autant vous dire qu’en moins d’une seconde, j’avais arrêté tout ce que j’étais en train de faire, et j’avais maintenant les yeux pleins d’étincelles et les oreilles grandes ouvertes. Voyez-vous, Loïs n’est pas du genre à lancer une info, s’il n’y a pas déjà réfléchi et l’envisage ne serait-ce qu’un peu sérieusement. Et d’autre part, jamais des postes aux Etats-Unis n’avaient été ouverts à candidature interne, à l’exception de postes de cadres dirigeants.

Je crois me rappeler que ma première réaction a été « Oh putain ! » Oui je sais, ce n’est pas très joli, mais le moment était fort et c’est sorti tout seul. Ma deuxième réaction, et je ne caricature presque pas, a été «Faut mettre à jour ton CV et ta lettre ; on fait ça ce soir et demain t’envoie tout ». Moi je suis une fonceuse. Je suis mes tripes et je fonce. Loïs un peu moins, il est plus cartésien.

Au fil de la discussion, je me rends compte que le convaincre ne va pas être chose aisée. Il est assez convaincu que ses chances sont très minces, qu’il sera plus intéressant financièrement pour l’entreprise de recruter un jeune américain et de le former, plutôt que de faire venir quelqu’un de plus expérimenté, et notamment un étranger. Les jours passent et on aborde le sujet de temps en temps. Puis j’apprends que sa RH a obtenu un poste en Californie. Comme je vous le disais, c’est Loïs le cartésien dans l’histoire, mais il ne m’a pas fallu longtemps pour résoudre l’équation : RH  Mutée = possibilité pour Loïs aussi ! Donc je décide de passer en mode « souterrain » dans mon approche, doucement, silencieusement, mais quand je frapperai, on ne pourra pas faire machine arrière.

Et ça tombe bien parce que quelques jours après « l’annonce », on est justement invité chez un de ses collègues avec d’autres collègues. En milieu de soirée, j’engage, l’air de rien, la conversation sur la RH qui vient d’être mutée, que c’est cool, et que du coup ils sont open aux US, même pour des profils pas super pointus… Et comme les réactions sont plutôt favorables, je décide que c’est le moment opportun pour « frapper ».

J’interpelle Loïs, en lui disant, « tu vois, tu devrais tenter ta chance toi aussi » ! Et presque exactement comme je l’avais prévu, tout le monde l’encourage et le soutien super chaleureusement. Pas de machine arrière, je sais que c’est ce petit coup de pouce qui lui manquait pour postuler !

Deux jours plus tard, (soit mi- février) CV et Lettre de motivation sont prêts !

Ce rêve qui a failli être tué dans l’œuf

Loïs a soumis sa candidature sur le site intranet de sa boite, après (bien sûr) en avoir discuté avec sa chef. Et l’attente commence. On compte chaque jour. Je me retiens de l’appeler toutes les 2 heures pour savoir s’il a eu un retour. Et puis, après plus de quinze jours, n’ayant toujours pas de nouvelles, il mène son enquête et comprend qu’il y a eu un bug dans le système. On lui indique même que sa candidature n’est jamais parvenue au manager qui recrute. On sait aussi que le poste est ouvert depuis plusieurs semaines et on craint que sa candidature ne soit même pas considérée quand elle arrivera finalement jusqu’au manager ! Tant pis il faut tenter le tout pour le tout. Loïs soumet de nouveau sa candidature, et l’envoi même directement au manager par email.

Moins de 48h plus tard, il est contacté pour un 1er entretien téléphonique. On est presque mi-mars. Puis un deuxième entretien, à l’issue duquel on lui demande de venir sur place, à Portland, pour des entretiens en personne. Il fait l’aller-retour sur 4jours, rencontre pas loin de 8 personnes : managers, coéquipier, recruteurs etc… C’est intense, mais ça s’est bien passé alors on croise les doigts. On sait que les recruteurs considèrent 3 candidatures sérieusement, dont celle de Loïs. On lui dit qu’il aura une réponse quelques jours plus tard, et à ce stade-là, bien que super enthousiastes tous les deux, on ne croit pas, ou ne voulons pas penser que c’est en bonne voie. Nous sommes le 28 mars.

expatriation-comment-vie-bascule-02

L’attente ou comment le temps a soudainement ralenti

La réponse que l’on attendait dans les jours qui ont suivi le retour de Loïs n’est jamais arrivée ! Chaque jour écoulé pendant cette période nous a pris un peu de notre optimiste.

Et puis un matin, on découvre un email avec un questionnaire d’éligibilité pour le visa. On est surexcité, notre motivation est reboostée  en un quart de seconde, on y croit. Et puis Loïs se rend compte qu’un de ses collègues (aussi en lice pour le poste) a reçu le même email. On est perplexe. Ce n’est pas encore gagné.

On renvoie les documents, de longs jours s’écoulent et nos espoirs s’envolent un peu de nouveau.

Et puis de nouveau un email avec des informations complémentaires à fournir. Ce n’est toujours pas gagné mais ce n’est pas perdu non plus. L’espoir revient un peu. On est mi-avril.

Comme je ne sais pas vraiment tenir ma langue quand je suis super enthousiaste pour un projet, un bon nombre de nos proches étaient au courant de notre démarche, et nous demandaient régulièrement des nouvelles. On a fini par leur dire que le jour où on aurait des nouvelles, on les informerait immédiatement. C’était plus simple dans ce sens-là, mais aussi et surtout plus confortable que d’avoir à se rappeler à quel point l’attente était éprouvante.

Puis, la délivrance

La réponse que l’on a tant attendue et que vous connaissez déjà, est arrivée le 1er mai (non férié aux USA) en fin de journée. Le jour de la Fête de Travail. Si ce n’est pas une drôle de coïncidence.
Je me rappelle de ce moment avec une précision incroyable. Je me rappelle de l’expression du visage de Loïs quand il m’a dit « je viens de recevoir une proposition d’embauche ! », je me souviens de l’immense émotion qui m’a envahie. Je me souviens aussi ne même pas avoir vraiment réalisé ce que cela impliquait, mais d’être euphorique quand même à cette annonce.

Si vous m’aviez dit il y a un an que j’allais partir vivre en Amérique, j’aurai surement éclaté de rire….

Et vous, est-ce que vous avez déjà connu un virage à 180° dans votre vie ??

Article publié par Laëtitia

Originaire de Grenoble, je suis à mi-chemin entre les trente et quarante bougies. Mon mari et moi sommes arrivés à Portland (Oregon) en septembre 2013, et sommes les heureux parents d’une petite franco-américaine, Olivia, née en 2015. Je suis l’auteur et la photographe de ce blog que j’alimente dès que j’en ai l’occasion. J’ai la chance d’exercer un métier qui me passionne, à savoir, Responsable Evènementiel.

65 commentaires

  • Oui, le jour où j’ai reçu mon visa pour partir étudier aux Etats-Unis !
    Et puis, le jour où j’ai rencontré mon Loulou aussi 🙂
    Bon courage pour toute cette aventure et bienvenue dans la blogo 🙂

    • Besset Anne 3 mars 2014 à 09h00

      Bonsoir Laetitia,
      Si on m’avait dit il y a un an que nous allions déménager en Californie j’aurai dit « oui oui bien sûr dream !! »
      Samedi 9 février 2013 vers 22h, j’étais dans ma chambre d’hôtel avec ma fille Chloé (6ans), vacances au ski toutes les 2 !! mon mari Jean-Luc me téléphone, me demande si j’aimerai partir vivre à San Francisco !!!
      Personnellement j’ai toujours adoré les Etats-Unis mais pas pour y vivre !! pour rêver en regardant des films, des photos, des documentaires … la dernière fois que j’ai parlé anglais c’était en BTS il y a un certain temps !!! lol
      Mon mari souhaite créer une filiale de sa société à San Francisco (business dans l’internet)… why not !?
      il part 3 semaines en avril pour « tâter » le terrain, puis nous partons tous les 2 fin juillet – début août pour que je donne mon aval !
      « ok c’est bon je suis d’accord de partir …  » mais la différence d’avec toi Laetitia c’est que nous avons 5 enfants !!!!
      5 enfants dont 2 chacun d’un premier mariage !!!!
      bon je ne vais pas rentrer dans les détails …. mais là nous avons mis la maison en vente fin janvier, nous emménageons surement vers Berkeley (20mn de San Francisco) début août prochain !!! si tout se passe bien ….
      Laetitia je ne manquerai pas de lire ton blog pour suivre tes nouvelles aventures ..

    • Auteur

      La vie est pleine de surprises et je pense qu’il faut toujours garder une oreille attentive aux opportunités qui se présentent.
      C’est sur que sans enfants, notre expatriation a été plus « facile » à organiser, mais si nous avions eu des enfants nous aurions très probablement pris la même décision de partir.
      Ravie de te compter parmi mes lectrices, tiens moi au courant et tu sais où me trouver si tu as des questions!
      A très vite!

    • Auteur

      Bonjour Gaëlle et merci pour ce tout 1er commentaire, sur ce tout 1er article du blog!
      Tu étais où déjà aux US pour tes études? Est ce que tu as parfois envie de revenir?

  • Merci pour ce beau recit Laetitia! C etait passionnant et augure d une suite tout aussi interessante!…cela m a rappele ma propre experience….ma demande de mutation pour Dakar suite a un appel a candidature en janvier 94, l attente, ma decision d aller me presenter a Paris pour rencontrer les decideurs lol et la reponse favorable le 27 juin pour une prise de fonctioon le 21 novembre 1994! 🙂

    • Auteur

      Merci Béatrice, ravie que ça t’ai plu.
      Combien de temps étais-tu restée à Dakar?
      J’imagine que les différences culturelles avec la France ont du être plus importantes que celles que j’ai connu avec les US!

  • ca me rappelle vraiment notre vecu de notre 2eme expatriation (la 1ere nous etant plus tombé dessus d’un coup).
    Bonne nouvelle vie 🙂

    • Auteur

      Merci beaucoup!Du coup vous êtes de retour en NZ? Depuis et pour combien de temps? Dans la même ville?

  • Ce 1er article est génial. On a l’impression de vivre ça avec vous…
    La suite, la suite !

    • Auteur

      Merci Emilie de partager ton ressenti à la lecture de ce 1er article.
      Heureuse d’avoir rempli la mission que je m’étais fixée de « transporter » mes lecteurs dans cette aventure!
      La suite arrive très vite!
      Stay tuned!

  • What a ride Laëtitia! It’s interesting to finally hear you and Loïs’ story pas à pas. I see why, after such an emotionally-charged wait, that you were antsy to finally get to Portland!

    « Est-ce que vous avez déjà connu un virage à 180° dans votre vie ? »

    Comme tu sais, mon virage à 180° c’était également en traversant l’Atlantique…en 2011 avec mon rhône-lapin (enfin, rhône-alpin !) depuis the-one-and-only NYC ! Je raconte un peu de mes expériences, mes découvertes, ETC sur mon blog bilingue « Grenobloise » (de NY à Grenoble): http://grenobloise.com

    Après presque 3 ans au paradis alpin, je continue d’apprendre des nouvelles choses chaque jour. Comme c’est beau. Vous verrez !
    Bises

    • Auteur

      Hello Dana!
      The wait was long and tiring sometimes but oh so worth it. I’ll do all over again if I had to!
      Contente de lire que tu es heureuse dans ton expatriation en France, et plus précisemment Grenoble, parce que c’est un gros changement par rapport à NY!
      Je t’embrasse, et Flo aussi!

  • Il y a 1 an, j’hésitais encore à poster la lettre pour le préavis de notre maison…j’ai attendu le dernier moment pour le faire…tout en me rassurant que si au pire le 1er juillet nous changions d’avis…Nous avons vendu, donné tout nos meubles. Fait du tri dans nos armoires, dans nos papiers…confier une partie de la gestion de notre boite à notre associé.Et puis le 31 juillet 2013 nous sommes partis en famille et avons débuter notre vie nomade à travers la France puis à l’étranger en voiture ou en avion. A présent, nous travaillons à distance et voyageons au gré de nos envies.
    C’est une décision difficile à prendre surtout lorsque vous avez votre entreprise à gérer à distance,un ado qui va suivre sa scolarité en ligne avec le CNED. Et finalement, 8 mois plus tard, je ne regrette pas ce choix, je l’assume et j’espère que ce mode de vie continuera encore longtemps 🙂
    Bravo pour ton article et bonne continuation dans votre nouvelle vie!

    • Auteur

      Bienvenue ici Christine et merci pour ton témoignage.
      C’est vrai que l’idée de se lancer, de tout quitter pour vivre autre chose peut-être effrayante et décourager certains.
      J’y reviendrais plus tard sur le blog, mais pour notre expatriation je n’ai jamais ressenti ça. J’ai foncé!
      Bravo pour votre aventure, c’était « couillu » comment on dit chez nous, et merci de ton témoignage qui est super positif!
      Bonne suite à vous aussi, au plaisir de te lire!

  • Je me souviens de la grande excitation à l’idée d’aller habiter à New York, un rêve que j’avais toujours cru irréalisable. Après, il y a pas mal d’embuches et d’organisation mais on oublie vite ! Profitez bien de la vie à Portland. J’ai visité la ville en 2010 et on s’etait dit qu’il devait faire bon y vivre !

    • Auteur

      C’est vrai que c’est super excitant de vivre une telle aventure et on n’oublie vite les petits aléas qui viennent avec!
      Pour Portland, je te confirmer, du haut de mes 5mois de vie ici qu’il y a fait bon vivre.
      C’est assez humide et on se languit maintenant les beaux jours pour partir à la découverte de l’Oregon!
      Si vous repassez dans le coin, give us a call!

  • Bonjour Laetitia!

    J’ai également hâte de lire la suite, et j’espère qu’un jour je pourrai te/vous raconter la proposition qui me permettra de m’envoler en Amérique du Nord, New-York, Toronto… Montréal?

    A bientôt!

    • Auteur

      Salut Morgane et bienvenue ici!
      Je croise les doigts pour avoir la chance de lire un jour tes aventures en Amérique du Nord!!!
      Est ce que tu as un projet en cours?
      A tout bientôt!

  • Salut,

    Joli article! J’ai eu à peut près la meme chose que toi, il y a quelques temps… Le déroulement : mon copain est en séminaire à Salt lake city pour son boulot (thésard), je dois le rejoindre 1semaine après pour 2 semaines de road trip dans le grand ouest. Jusque là pas de soucis. Un soir, il m’appelle par Skype pour discuter un peu, pis au détour d’une phrase « tiens au fait j’ai rencontré un gars de Stanford, il aimerait bien me rencontrer pour faire un post doc avec lui ». « Hein??? Tu veux me dire qu’on va déménager pour 1 ou 2 ans à San francisco? ». Suite à cela, il enchaine le RDV avec le gars (qui s’est très bien passé), puis la demande de bourse pour aller là bas (qui est en cours!!!), et là on attend le résultat du dossier pour savoir si on part…. d’après plusieurs personnes son dossier est bien placé pour l’obtenir…. la suite en mai…. C’est loooooong l’attente!!!

    Voila voila
    A+
    Karine

    • Auteur

      Salut Créarine, ravie de lire ton histoire!
      Et oui, ce n’est pas moi qui vais te dire le contraire, c’est long l’attente! Mais j’espère que l’issue sera positive et que vous aurez la chance de partir aux US !
      C’est une expérience unique qui permet d’apprendre beaucoup sur soi, sur les autres ….
      Tiens moi au courant, je serais ravie de savoir ce qu’il en est!
      A très vite!

  • Marine GARGADENNEC 3 mars 2014 à 09h58

    Bonjour Laetitia, j’ai dévoré ce premier article avec pleins d’étoiles dans les yeux, quelle belle histoire 😀
    Bravo pour ce premier article, et ce lancement de folie !!
    Bonne continuation, j’ai vraiment hâte de lire la suite 🙂

    • Auteur

      Merci beaucoup Marine! Ravie que ce 1er article t’ai plu, c’est un beau compliment que tu me fais là!
      Partager notre expérience et faire rêver mes lecteurs, c’est vraiment le but que je me suis fixé!
      Comment s’est passé ton lancement de ton côté?

  • Hello Laetitia !

    Tout d’abord, bienvenue dans la grande famille des blogueurs – voyageurs, et bravo pour le lancement de ton site.

    Sympa ton article, j’avais les tripes nouées comme si c’était moi qui attendait la lettre pour m’annoncer que je suis mutée aux USA !
    Moi, je n’ai jamais eu d’expérience de ce genre, mais j’imagine sans peine qu’il y a aussi un petit côté casse-tête (pour l’organisation du départ, les papiers…) mais ça on va sans doute le découvrir par la suite.

    Au plaisir de te lire,

    • Auteur

      Salut Charlotte et Nicolas, merci pour cet accueil chaleureux, et ravie de vous compter parmi les lecteurs de la 1ere heure!
      Je crois (sans prétention) que je suis en effet plutôt bonne pour fait durer le suspens lol!
      Pour l’organisation, je vais effectivement en parler très prochainement, mais je peux dores et déjà vous dire qu’on a eu la chance d’être très bien pris en charge par la boite de Loïs, ce qui a simplifié une partie des démarches!
      Vous vous m’avez fait rêver avec les iles Fidji, les US c’est moins « exotique » mais j’espère vous transmettre néanmoins un peu de mon rêve!
      A++

  • Un super article plein d’enthousiasme et je te comprends ! Pour nous, le grand saut c’était il y un peu plus d’un an maintenant ! Et malgré les difficultés que l’on a pu rencontrer, on est ravis du choix que l’on a fait ! On profite de chaque instant, on vit les choses à fond, on part dès qu’on peut explorer les environs, on avale des kilomètres à pieds, en bus, en voiture pour ne pas perdre une miette de ce qui nous entoure. Portland a l’air d’être une très jolie ville qu’on aura l’occasion de visiter en fin d’année normalement ! En attendant, je suivrai ton blog pour choper pleins de bonnes infos =) ! A très bientôt !

    • Auteur

      Merci beaucoup pour ta visite et ton témoignage! Je me retrouve tout à fait quand tu dis profiter de chaque instant, je pense que c’est primordial en effet! Portland est magnifique et j’espère vraiment vous y rencontrer lorsque vous viendrez!
      A tout bientôt!

  • Bonjour!

    Un beau récit, le début d’une belle aventure… Quelle émotion, je rêve d’une telle opportunité! Bonne continuation pour le blog et pour la vie d’exeat!

    Hâte de lire la suite!

    • Auteur

      Merci Nicky pour ton chouette message. Je crois que croire en ses rêves c’est la meilleure façon de les voir se réaliser un jour. On ne sait jamais de quoi demain est fait, et je sais depuis un moment déjà qu’il ne faut jamais dire jamais. Cette opportunité me l’a encore prouvé!
      En attendant ton virage à 180° pour les US, bienvenue ici et stay tuned, la suite du voyage arrive très vite!

  • Isa de fromside2side 3 mars 2014 à 14h05

    Super récit … Merci … Nous aussi ça a basculé .. De Grenoble à la baìe de SF, mais je me souviens surtout là quand, mon mari m’a appelé pour me dire qu’il était accepté à Kansas City : c’était pas la fête pour moi : et pourtant ma vie aussi avait basculé … Mainteñant c’est bon ….

    • Auteur

      Merci Isabelle pour ta visite et ton témoignage!
      Est ce qu’il avait été plus facile pour toi de quitter Grenoble pour venir à SF, que de quitter SF pour aller à KC?
      Est ce que vous pensez rentrer en France parfois?

  • super ce premier article, une belle histoire très bien écrit!!! je ne regrette pas d’avoir attendu!
    encore une fois ça donne vraiment envie!!!
    profitez bien et j’attend la suite des aventures avec impatience!

    • Auteur

      Merci beaucoup, c’est un très beau compliment et j’en suis touchée!
      La suite arrive très vite, c’est promis!

  • Bravo pour ce récit, le suspense y était et la bonne nouvelle est finalement tombée… on s’en serait douté 😉
    Bon courage pour la suite; pour nous, si tout va bien, ça sera en 2017 à Miami pour 1 an (sauf avant si j’ai une opportunité comme ton mari, … on peut toujours rêver) .
    A bientôt

    • Auteur

      Salut Frislou et merci pour ton petit mot !
      Je croise les doigts pour 2017 alors… Ce serait dans quel contexte ?

  • Super de lire votre virage à 180° !
    On a un peu eu le même : mi-janvier 2013, mon mari part pour une semaine de travail à Dallas, TX. Son manager lui propose de l’envoyer aux Etats-Unis car il n’a pas envie de le voir partir de l’équipe (il venait de lui parler de notre projet « PVT-canada-obtenus-on-part-en-septembre »), mais rien n’était encore sur. On était ravis, mais l’issue était encore incertaine, donc nous ne nous sommes pas trop emballés. Le 31 janvier, JL m’appelle et me dit « Tu veux te marier ? On part aux USA ! ». La suite des événements : mariage le 11 mai 2013 (organisé en 3 mois), vente de notre appartement fin mai 2013, démission de mon job mi juin, fin de mon job et de la nounou fin septembre, déménagement avec container lancé le 24 Septembre… Arrivée en Californie le 13 octobre 2013 !!!!

    • Auteur

      Merci Sara, on se l’ai déjà dit, mais je le redis ici, c’est vraiment étonnant que nos expatriations soient si similaires : contexte, timing, ville d’origine etc…
      Merci de ta visite et à très vite!

  • Super article qui représente bien ce qu’on a vécu nous aussi avant de démarrer notre aventure aux US : les candidatures, en se demandant si on a vraiment nos chances parmi toutes les autres, l’attente interminable des réponses (dans notre cas, presque un an!) et enfin, quand on n’y croit plus et qu’on se prépare à changer nos plans d’avenir, les réponses positives 🙂
    Hâte de lire la suite de vos aventures!

    • Auteur

      Salut Mylène, merci de me lire, et merci de ton témoignage!
      Je sais que vous faites vos 1ers pas aux US, alors bienvenue tout d’abord, et j’espère que ça se passera aussi bien que pour nous (en tout cas pour le moment). Je trouvais déjà dur d’attendre 1 mois et 1/2 pour savoir comment notre vie allait évoluer alors j’ose à peine imaginer ce que vous avez vécu en ayant attendu 1 an!
      Tiens moi au courant de vos aventures, même si je lis aussi votre blog

  • Super ce premier article. J’adore le design du site: épuré, sobre, frais… trop envie de lire la suite!
    Sinon pour moi, après un an de jeune fille au pair il y a 12 ans , je ne rêve que de repartir vivre aux usa mais maintenant j’ai 1 mari et 3 enfants…ahahah C’est vraiment pas gagné!! Mais bon je rêve de vivre le même moment que toi! Vivement la suite!

    • Auteur

      Merci Nadège, je suis très touchée par tes compliments, et la suite arrive très vite!
      Dans quel coin des US avais-tu été au Pair?
      Je te souhaite d’avoir l’opportunité de vivre cette grande aventure avec ta famille. Comme je disais dans mon article, parfois on pense que c’est pas gagné, mais tant que c’est pas perdu non plus… le rêve est permis!
      En attendant, j’espère continuer à te faire vivre cette expérience à travers notre blog!

  • Quelle plume ! C’est un réel plaisir de te lire ! J’ai hâte de voir plein de beau article naître sur ce blog. Bravo en tout cas pour votre témérité à tous les deux !

    • Auteur

      Merci ma petite Jen’
      Très heureuse de te compter parmi mes lecteurs et encore plus ravie que ce récit t’ai plu!
      J’ai encore plein d’autres choses à raconter et partager tu t’en doutes, alors stay tuned!
      Pleins de bisous!

  • Superbe premier article qui encourage à croire en ses rêves ! Je suis heureuse de découvrir (enfin!) ton blog. J’ai hâte de lire la suite ! Pour ma part, je pars aux USA dans un peu plus d’un mois pour 3 semaines de tourisme (que j’espère de rêve !) et comme je te l’ai déjà dit sur Facebook, ma plus belle expatriation reste celle à Montréal au Québec et à Paris (oui c’est une expatriation !!! ;)) Bise

    • Auteur

      Salut Marie-Charlotte et bienvenue (enfin!) sur mon blog!
      J’espère que l’attente valait le coup 🙂 Je pense que tu vas te régaler pendant tes 3 semaines, et ton programme est juste superbe. J’ai moi aussi déjà hâte de voir les magnifiques clichés que tu partageras prochainement sur ton blog!
      Dommage qu’on soit si loin, j’aurai adoré faire un peu de photos avec toi!
      Pour ce qui est de tes expatriations, je dois dire que je ne sais pas si j’aurai été capable de partir vivre à Paris.. donc oui je te rejoins, Paris est une expatriation à part entière quand on est provinciale !! A tout bientôt!

  • Bonjour Laetitia,
    J’ai découvert ton blog par le « bouche à l’oreille », c’est vraiment super de pouvoir partager ce rêve américain par procuration … Tu as l’air épanouie par cette nouvelle vie aux US, c’est vraiment un beau projet à partager à deux, et une belle expérience de vie. De mon côté je me contente de préparer notre projet « un été en famille sur la côte Est des états US » … et au fur et à mesure que nous préparons ce voyage, nous nous rendonc compte que 3 semaines ne vont pas suffir pour visiter toutes les villes qui nous attirent. Au plaisir de te lire régulièrement, Amicalement, Sophie

    • Auteur

      Salut Sophie,
      Ravie que les bouches et les oreilles aient été aussi efficace et donc que le blog soit arrivé jusqu’à toi et merci d’avoir laissé un petit message! Je suis effectivement très heureuse dans cette nouvelle vie et suis ravie de la partager sur le blog!
      Super projet de vacances que la côte Est des US! C’est sûr que le territoire étant tellement vaste, 3 semaines peuvent paraitre courte. Moi j’aurai tendance à te conseiller de faire peut-être un moins de ville mais de les faire plus en profondeur pour vraiment t’imprégner et ne pas rentrer avec l’impression d’avoir tout « survoler » mais pas vraiment « profiter »!
      Cela n’engage que moi bien évidemment! En tout cas, keep in touch!

  • Ah ma petite Laet… Si on m’avait dit il y a un an qu’on se verrait par skype, je l’aurai pas cru non plus… snif!
    Pour avoir vécu de loin les péripéties de Lois, tu as très bien retranscris les différentes étapes, les hauts et les bas.

    Bon dans une moindre mesure, si on m’avait dit pendant mes études de nordiste que je ferai ma vie à Gre, j’aurai rigolé. Même quand je suis arrivée, je pensais pas y rester bien longtemps. Mais voilà, un chouette boulot, des beaux amis, une chouquette d’amour et un appart funkadélique plus tard, I become a real Quechua-girl (la passion de la rando-mate-ce-dénivelé-de-1000m en moins).

    Je ne sais pas comment vous envisagez votre aventure Portlandienne à long terme, mais je ne peux que vous souhaitez de kiffer la life!

    • Auteur

      Ma p’tite Marie Sander!
      Quel plaisir de te lire ici! C’est marrant de constater à quel point la vie est surprenante… Comme disait Forest (Gump) comme une boite de chocolat… « on ne sait jamais sur quoi on va tomber »! lol
      Regarde moi à l’autre bout du monde et toi à l’autre bout de Normandie chérie!
      Mais je pense aussi que peu importe l’endroit, on peut être heureux partout, tant qu’on est bien entouré !
      Pour ce qui est de notre vie Portlandienne, on peut déjà dire qu’on la kiffe et qu’on espère la kiffer encore longtemps… Et puis on espère que peut-être vous viendrez la kiffer avec nous, un jour, pour les vacances! 🙂
      Pleins de bisous!

  • Bonjour Lætitia !

    Quelle aventure ! C’est super plaisant de lire combien on peut vivre ses rêves, et que tout se joue en quelques semaines/mois. Mon virage a 180° a été celui d’une expatriation aussi, à Athènes. Mais l’aventure fut plus courte, seulement quelques mois pour les études. Je reconnais cependant dans ton article, le plaisir et l’attente que représente ce grand voyage 🙂 Ces quelques lignes m’ont faite rêver, et je garde secrètement dans un coin de ma tête, l’idée de refaire mes valises…

    • Auteur

      Bonjour Ségolène et bienvenue ici!
      Effectivement s’il y a une chose que je retiens de cette expérience, bien qu’elle commence à peine, c’est qu’on peut vivre ses rêves, qu’ils deviennent réalité parfois!
      Où partirais-tu si tu devais refaire tes valises?

  • C’est un tres joli blog que tu as lance.

    Plusieurs fois j’ai decide de transformer completement le trajet. Je me suis demenage en Europe pendant 2 ans, en Italia, en Suisse. Puis je suis alle en Amerique du Sud. J’ai appris que voyager, changer du pays, c’est le desir et la passion chez le voyageur. J’incorpore l’energie du voyage et ca m’inspire continuellement.

  • Et ben, un an ! ça nous donne envie de nous expatrier nous aussi 😉 Bises !

    • Auteur

      un peu moins d’un an, mais 8 mois quand même 🙂
      Je peux te dire que ça valait le coup d’attendre!

  • Ha! Je viens de lire ton article en anglais, et je trouve la version française héhé 🙂 Bon alors je ne veux pas me répéter trop là, mais oui, je me rappelle aussi les moments qui ont marqué nos 2 expatriations. Je pense que celui dont je me souviens le plus, est la demande en mariage: mon plus vieux garçon, 6 ans à l’époque, avait été demandé en renfort par mon conjoint. Le mariage était nécessaire pour l’immigration Américaine et devait se faire illico-presto. Mon garçon est venue me voir dans la cuisine, alors que je débarassais le souper, et m’a demandé: « maman, papa fait demander si tu veux l’épouser », en me présentant la bague. Mignon à souhait 🙂 Pour la romance, on a célébré le mariage une fois tout installé. Pour les curieux, mon billet à ce sujet est ici: http://www.melanie-saucier/blog/all-about-my-wedding-in-a-winery-california
    Au plaisir de continuer de te lire, en anglais ou en français haha!

    • Auteur

      Salut Melanie, et désolée pour le retard dans ma réponse.
      Je trouve ça génial la demande en mariage! Quelle a été ta réaction? Tu t’y attendais!
      J’avais vu les photos et c’était superbe. (je crois que le lien ne fonctionne pas pour une raison que j’ignore) 🙁

      Moi mon chéri m’a envoyé un email des USA à l’issue son dernier jour d’entretien qui s’intitulait « tadatada! »
      On savait pas encore s’il aurait le poste, mais on savait que si il l’obtenait, il faudrait faire vite! lol
      Au plaisir de te retrouver ici ou par chez toi!

  • Hello Laetitia,

    Je viens de lire ton article et je suis exactement dans le même cas de figure que toi, ce qui rassure pas mal finalement 🙂 Deux boulot stables, un appart tout neuf … et voilà que mi-décembre monsieur postule à une offre pour les US sans trop y croire … Sauf que sa candidature a fait effet! Résultat des courses, il est déjà là-bas depuis 3 mois et moi je décolle en Mai pour un aller simple !!!

    Je te souhaite que du positif dans cette nouvelle vie!

    • Auteur

      Hello Marine, ravie de lire ton histoire de futur expatriée, effectivement similaire à la notre!
      Du coup vous allez être dans quel coin des US? Il se plait ton mari déjà? Tu pars avec quel visa?
      Donne moi de tes nouvelles, je serais ravie d’en savoir plus. Et si tu as des questions, tu sais où me trouver!
      Au plaisir de te lire!

  • Et bien, pour nous, le virage à 180° est en train de se faire ! Nous avons gagné nos Green Cards à la loterie et partons donc dès que possible pour les USA. C’est assez particulier puisque nous repartons vraiment à zéro : presque plus rien à nous et pas de travail ni de home sweet home sur place. Il va falloir tout refaire mais c’est super motivant, en espérant trouver un travail le plus rapidement possible !!

  • Bonjour à tous !

    C’est vraiment génial de lire vos rêves et vos experiences! Je suis jeune diplômée (enfin dans quelques semaines si tout se passe bien..:) ). Et mon compagnon et moi envisageons de nous expatrier afin d’ouvrir notre entreprise aux Etats Unis (ou en Australie, nous attendons le résultats des études de marché avant de se décider..). En tout cas, lire vos témoignages me motive encore plus à tout quitter et à me lancer dans cette aventure!
    Merci à tous :).

  • tu sais quoi , ton récit m’a donné des frissons, car j’ai vécu la meme chose, quand j’ai postulé pour bosser chez Disney en l’an 2000…l’attente, l’angoisse, et puis la réponse positive! je suis partie 1 an, cela te change la vie, tu grandis, tu deviens qq d’autre..
    pour moi au bout d’un an le visa s’arretait et donc il a fallu rentrer, que j’etais triste! je voulais y rester ! c’etait horrible de rentrer en France, j’y suis retournée , mais en vacances!

  • Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde ! Fabienne Huillet neonmag.fr

  • Bonjour Laetitia,

    je suis tombée par hasard sur votre blog en faisant des recherches Etats-Unis ou Canada, ou s’expatrier?!!
    je me suis retrouvée dans votre description avant le grand départ.
    j’ai 32ans et depuis toute petite les Etats Unis sont un rêve ne me demandez pas pourquoi je ne sais pas!!lol Mes parents m’ont offert en classe de 5eme une semaine à New York avec l’école (avec un deal : ne pas redoubler, malheureusement pour eux ce fut le cas!:) ) ce voyage juste wouaw encore maintenant je peux vous raconter ce que l’on a fait: New York, Washington, Philadelphie juste wouaw!!lol les twin towers à l’époque….. les pays anglophobes m’on toujours attirée. contrairement à vous j’ai sauté le pas en 2006, après avoir obtenu ma licence en sport, je suis partie 6 mois étudier l’anglais à Vancouver seule en famille d’accueil! excitation du départ, arrivée pas évident mais on s’y fait vite, internet permet de voir la famille!! j’ai découvert un magnifique pays et j’ai pu aller aux EU à Seattle (un peu triste comme ville j’ai trouvé, enfin je n’y suis restée qu’un jour) ville portuaire un peu comme Dunkerque (je suis de Lille). Retour au pays en 2007 après 6 mois (un peu le mal du pays et décès de ma grand mère) j’ai toujours contacte là-bas et maintenant je souhaiterais repartir avec une petite hésitation pour le pays!! ca ne ce fera pas du jour au lendemain mais depuis un moment cette petite idée bien gardée au chaud dans ma tête resurgie de plus en plus tout comme vous. je suis célibataire pour l’instant et pareil j’ai acheté un appartement il y a 5ans, j’ai un emploi stable à l’aéroport de Lille mais c’est cette envie de partir qui me « bouleverse ». Toujours pareil que vous je vis mon rêve par l’intermédiaire des séries (qui ne reflètent pas forcement toute la réalité), des documentaires, des informations…. je prends le temps de préparer? ca peut être d’ici 1 à 2 ans, je lis ce que les expatriés racontent sur leur expérience. j’ai posté quelque CV en ligne. Je suis prête a prendre ce qu’on me propose en terme de boulot, j’ai une licence en sport, j’étais gendarme pendant 2 ans sur Paris (évènementiel je devais organiser des réunions avec les directeurs généraux européens donc tout en anglais)… je me renseigne sur les offres d’emplois…..
    Vous avez trouvé votre travail sur place, création de votre propre entreprise? quelles sont les tendances du marché en terme d’emploi aux EU? comment est la vie sociale là-bas pour les Français?
    Désolée de vous avoir raconter ma vie mais je me suis retrouvée dans votre description et ca me donne encore plus l’envie de partir!
    J’espère que vous aurez le temps de me répondre ca serait sympa
    bonne continuation à vous
    Anne-Sophie

  • Mam'imparfaite 16 août 2015 à 01h23

    D’instagram en instagram, je tombe sur ce joli blog 🙂
    Je suis francais, et je m’expatrie dans quelques temps en Californie !
    En lisant ton article, j’ai ressenti beaucoup d’emotions, et je peux te dire que pour nous aussi, les emotions ont été les mêmes …
    Une nouvelle vie, on a hate !

  • Bonjour
    Je suis sur le point de craquer une fois de plus et de retourner en 4eme vitesse aux States!! apres avoir vecu 2 mois en Bretagne…en 25 ans aux US avec 200 allers retours entre les deux pays, a l’age de 50 ans, je suis toujours celibataire et sans enfant…et sans boulot…
    ca arrive toujours aux autres de trouver le prince char;ant en une semaine sur le sol americain et de reussir professionnellement….je ne suis pourtant pas moche mais l’instabilite a toujours ete mon pire des defauts…je reprend ma valise pour la 200eme fois et je retourne en Californie meme si je l’ai quittee en novembre dernier degoutee de payer une fortune en loyer et de ne pas trouver de job assez payant!
    ca ne sera jamais plus pire qu’en France ou on vous donne des miettes pour survivre!
    souhaitez moi bonne chance!
    comme disent les Amerlocs, DONT EVER GIVE UP!
    ps: vous prenez une assurance speciale pour vous couvrir la bas qui vient de France? avec les nouvelles lois du capricieux Trump, j’ai peur de me retrouver enfermer(???) a mon arrivee a l’aeroport si je tombe sur un officier de l’immigration argneux ou mal lune ce jour la(??)…

  • Tous les commentaires sont un peu loin mais je tente…….mon homme et moi désirons partir pour les US, US que nous avons parcouru de longs en large, entre la Californie, le Nevada, L’Utah, l’Arizona….et on adorerait tous les deux y habiter. Mais OU ??? mon mari quitte son travail dans 1 an ou 2 pour la retraite. Nous aimerions monter une petite entreprise la bas. Il y a plein d’endroits très plaisants, mais nous aimerions la vie près d’un lac ou près de la mer. Los Angeles ne nous a pas plu……. les US c’est une de nos réflexions quotidienne ! on en parle on en rêve on projette on est tellement partant, depuis 3 ans……

Laissez-moi un petit mot

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

ABONNEZ VOUS À LA NEWSLETTER !

Inscrivez-vous dès aujourd'hui et recevez une fois par mois un résumé de nos aventures, des anecdotes et actualités insolites, des bons plans...
Adresse email
Prénom
Secure and Spam free...